Archives de catégorie : Divers

Bénie soit Sixtine, de Maylis Adhémar

Roman français de 2014. Sixtine est une femme élevée dans une secte catholique intégriste. Mariée à 24 ans à Pierre-Marie Sue de la Garde qui va faire le coup de poing avec ses collègues de la Milice contre les gauchistes et les promoteurs du mariage pour tous, elle est supposée se réaliser dans son rôle de mère de famille et dans les sessions de prière. Mais via des amies issues de mouvements catholiques moins intégristes, elle a eu un aperçu d’une autre vie possible et n’arrive pas à se faire au rôle qu’on lui assigne.

J’ai bien aimé. Le livre décrit bien le fonctionnement en vase clos de la secte et les doutes de Sixtine. Warning, On a une focalisation de la narration sur son point de vue donc on a son opinion d’extrême droite sur pas mal de sujet, même si le livre remet pas mal ça en question de façon plus large, on peut ne pas avoir envie de lire ça.

La façon dont Sixtine quitté l’emprise de la secte et de sa famille est intéressante, le point de bascule qui est un mélange de refus des préceptes d’éducation des enfants de sa belle mère et la contradiction flagrante entre les préceptes habituels et la façon dont on lui dit que va s’appliquer à son cas qui lui montre que y’a quand même quelque chose qui ne va clairement pas. Le livre montre bien ses doutes sur le fait d’avoir fait le bon choix, le fait qu’elle quitte la secte mais garde en grande partie leur cadre de pensée, mais aussi qu’en se retrouvant dans un environnement différent elle voit bien comment beaucoup d’éléments ne tiennent pas, que les gens qu’on lui a présenté comme des monstres n’en sont pas.

L’ancrage géographique de la seconde moitié du livre dans le Tarn et l’Ariège était un bonus sympa, c’est marrant de connaître les noms de lieux et d’avoir des images réalistes de l’environnement de l’action en tête. Il y a peut être un peu d’idealisme dans la façon dont Sixtine s’intègre facilement à sa nouvelle communauté et dont les conflits s’apaisent, mais j’ai bien aimé néanmoins.

Ça se lit vite et c’est intéressant, sans être le roman de l’année c’est une bonne lecture d’été.

Nuit Blanche : Robot, Necker, Jeunes Aveugles.

Ominous Robot
Ominous Robot

Il s’agissait d’un robot industriel dissimulé sous une bâche de plastique noir. Les bruits de ses mouvements étaient amplifiés. C’était assez impressionnant et ça donnait une impression assez menaçante.

Keith Haring
Keith Haring

L’hôpital Necker présentait sa fresque de Keith Haring récemment restaurée.
Reverse Graffiti
Reverse Graffiti

Il y avait aussi trois murs portant du reverse graffiti. Ils n’étaient pas forcément très lisibles.

Parabole
Parabole

On pouvait rentrer dans la parabole, mais il fallait faire la queue, nous avons préféré aller manger un sandwich à la cafétéria de l’hôpital.

Bruit de la pluie
Bruit de la pluie

C’était l’installation à l’Institut des Jeunes Aveugles. Sur chaque boite battait une boule de caoutchouc, entrainée par un moteur tournant à un rythme différent des autres. Le tout faisait beaucoup de bruit, qui semblait aléatoire comme celui d’une ondée.

Mur de son
Mur de son

Journées du Patrimoine : Réservoir de Montsouris

Dans le cadre des journées du patrimoine, j’ai pu visiter le réservoir qui alimente en eau tout le centre de Paris, le réservoir de Montsouris. L’accès en est restreint pour des raisons de sécurité, et il fallait réserver bien à l’avance. Je ne l’avais absolument pas fait et je remercie le copain de lau de s’être cassé la cheville pile au bon moment pour libérer une place.
Il pleuvait à verse quand on faisait la queue pour rentrer, mais Eaux de Paris nous a gentiment distribué des ponchos bleus. Très seyant.

Plafond
Plafond

Bâtiment contenant l'arrivée des aqueducs.
Bâtiment contenant l’arrivée des aqueducs.

Détail du toît
Détail du toit

Bassin
Bassin

Robinet
Robinet

Gros tuyaux
Gros tuyaux

Plans
Plans

Glasshouse
Glasshouse

Home is where the kettle is.

Une des choses que j’apprécie le plus dans ma chambre, c’est le coté thurne ouverte : il y a souvent quelqu’un qui passe le midi pour prendre un thé, je peux héberger quelqu’un sur mon canapé, j’ai des ramens de secours pour un repas…
Le coté accueillant c’est quelque chose que j’ai toujours énormément apprécié quand j’allais rendre visite à la famille de Thomas, et je suis vraiment content d’avoir réussi à reproduire ça.

Holy Cow!

Bon, je ne sais pas si un de mes lecteurs travaille pour WordPress, connait quelqu’un qui travaille à WordPress, si un gars qui travaille à WordPress passe son temps à lire tous les articles de tous les blogs ou si c’est juste une coincidence, mais aujourd’hui ma blogmap ressemble à ça :

logmap

Avec une jolie échelle log, oui oui oui.

Sinon hier je ne retrouvais pas ma carte bleue donc j’ai retourné toute ma chambre (ce n’est pas une figure de style, le matelas était contre le mur et le contenu de l’armoire étalé par terre) pour la retrouver rangée à sa place et nous sommes allés au restau manger des huitres chaudes (excellentes) et un burger (idem)

Anniversaire

Ce blog a un an aujourd’hui !

Un an auparavant, j’étais dans mon lit à Paris, en train de chercher un titre un peu original. Je ne connaissais ni le goût des idlis ni celui de l’ugali, je n’avais jamais conduit de scooter et été à court d’essence, j’avais encore une coupe de cheveux décentes et quelques cicatrices de moins.
Depuis, j’ai pondu 80 posts (sans inclure celui-ci), le blog a été consulté 4165 fois (dont probablement 4000 par mes parents et 160 par mes grands parents, toujours avides de nouvelles fraiches), et j’ai vu du pays.

Sinon, le pape a démissionné aujourd’hui pour marquer le coup, avec prise d’effet le jour de mon retour en France ; merci Benoît, ça c’est du symbole. Enfin, WordPress ne bugue plus, je peux donc ajouter en bas de ce post l’infographie qui me rend obscurément fier. Joie. Cependant j’ajouterai que l’échelle de couleur qu’ils utilisent est absurde pour les blogs dont l’audience est distribué comme celle du mien, ils feraient mieux d’implanter une échelle logarithmique. Si vous connaissez quelqu’un qui bosse pour WordPress, faites passer le message.

Cheers,
Rouletabille.

Tous les pays ou mon blog a été consulté !

Samedi anglais et cosmopolite.

Réveil 11 h, après le visionnage nocturne d’Orgueil & Préjugés. Petit déjeuner ensoleillé, café kenyan, muffins. Rencontre inopportune avec un battant de fenêtre. Ça saigne. Œufs et bacon pour reprendre des forces. Un pastis pour faire passer la douleur. Prélassage dans le hamac, en lisant un manga sur l’Angleterre victorienne (Emma). Bande-son fournie par Death Cab for Cutie et Band of Horses.

Une photo de chat pour sacrifier aux mânes de l’Internet :
Aki Aki Aki Tapang. On l'appelle généralement Aki