Archives pour la catégorie Divers

Aventures en fanfiction.

J’en ai pas spécialement parlé sur ce blog, mais j’écris des fanfics de temps à autre. Je les publie sur Archive of our Own, un des gros sites de fanfic. Ce qui m’a valu récemment un échange de courriel surréaliste avec une des instances du site. En gros, la question était de savoir si certains des textes que j’avais écrit relevaient de la fanfiction ou non.

Je vous reproduit l’échange de courriel-ci dessous :

From: AO3 Abuse
To: BlueFloyd
Subject: Re:[## REF ##]  Comité Modération d’AO3 : Suspension de votre compte

Hi BlueFloyd,

Thank you for your contact. We have reviewed your case and determined that your works are fanworks. We have lifted your suspension, effective immediately, and apologise for any distress you experienced as a result of this process.

You are welcome to host the work « Fifty Shades of Bat » elsewhere and link to it from your profile or from the author’s notes of another work. However, we require that there be some fanwork in your post, and therefore a link posted by itself would be considered a non-fanwork and not appropriate for the Archive.

For security reasons, the AO3 Policy and Abuse committee will only ever contact users through their emails. It is the responsibility of users to ensure that they have an up-to-date email address, but you are welcome to change your email here: [[lien pour changer l’email]]

We hope that this information is of help.

Yours,

AA
AO3 Policy & Abuse

>    —- On Sat, 12 May 2018 21:18:00 +0000 BlueFloyd  wrote —-

> Bonjour Comité de Modération, / Hello Abuse Comittee,

> Version fr / French version (english below)
> Je souhaiterais faire appel de la suppression des deux œuvres “La Théorie des Anciens Astronautes” et “La Malédiction des Pyramides”. Dans le courriel ci-dessous, vous justifiez la suppression de ces deux œuvres au motif qu’elle ne sont pas des œuvres de fans. De mon point de vue, l’écriture de ces œuvres était clairement faite dans une perspective fan. Ces deux œuvres s’inscrivent dans la même idée, à l’intersection de 2 fandoms : Historical RPF, un fandom clairement identifié sur AO3, et conspiracy theories, (le fandom ne me semble pas exister en tant que tel sur AO3 mais le « creepypasta fandom » existe, j’argumenterai que les théories du complot sont le même genre d’objet que les creepypasta, et sont des œuvres communes à partir desquelles on peut produire des fanfictions). L’idée était de traiter deux événements historiques contemporains (la conquête spatiale dans un cas, la création du centre d’entreposage des déchets radioactifs de Bure dans l’autre) comme s’il s’agissait de théories du complot réfutées par des experts, en dressant des parallèles avec d’autres événements (la construction des pyramides, ou la théorie du complot postulant qu’il y a eu des contacts dans l’Antiquité entre l’Humanité et des extraterrestres). Il s’agit donc de la transposition d’un récit (historique) dans un autre contexte (complotiste), suivant un mécanisme similaire à celui que l’on peut trouver dans des fanfictions des plus classiques du type « coffeeshop AU », ou dans une transposition d’un oeuvre d’un genre littéraire à un autre.
> En résumé, ces deux œuvres ont été écrites comme des historical RPF, et sur cette base, je souhaiterais leur restauration dans l’Archive.

> Deux points mineurs additionnels :
> 1/ Vous signalez aussi dans votre courriel que l’œuvre « 50 shades of Bat » ( https://archiveofourown.org/works/14040414 ) contient trop de copier-coller direct d’une œuvre sous copyright. C’est indéniable, je suis désolé et je vais la retirer. Est-il acceptable de l’héberger ailleurs et de remplacer l’œuvre par un lien et une explication de pourquoi elle a été supprimée de l’Archive, où est-ce que cela serait aussi une entorse aux règles ?
> 2/ Point technique : je n’ai vu votre courriel qu’après une semaine de délai et je n’ai jamais vu le courriel du 26/01 que vous référencez, n’utilisant quasiment pas l’adresse courriel liée à mon compte AO3. Je ne sais pas si c’est quelque chose de techniquement envisageable avec l’infrastructure d’AO3, mais serait-il possible d’avoir des copies de ces courriels dans l’inbox interne au site ?

> En vous remerciant par avance de vos réponses (et de votre travail en général pour le site),
> — 
> BlueFloyd.
>
> __________________________________
>
> English version / Version anglaise :
>
> I would like to appeal against the deletion of my two works “La Théorie des Anciens Astronautes” and “La Malédiction des Pyramides”. In the email below, you explained the works were deleted because they weren’t fanworks. But I did wrote them as fanworks. Both works share a same idea, intersecting two fandoms: Historical RPF, a fandom identified as such on AO3, and Conspiracy Theories fandom (which isn’t categorized as a fandom on AO3, but « creepypasta fandom » is. Conspiracy theories have a lot of similarities with creepypastas, and are common works from which fanfiction can be derived). The idea at the core of my two fanworks was to consider contemporary historical events (spatial conquest in one work, the building of an center for stocking raioactive waste in France in the other) as if they were conspiracy theories debunked by experts, with parallels to others events (the building of the pyramids, the conspiracy theory about aliens visiting Earth during the Antiquity). So both works are transpositions of narratives (historical ones) in another setting (conspiracies), following a similar mecanism as the classic « coffeeshop AU » or any rewriting of a story in another literary genre.
> In short, both works were meant to be historical RPFs, and I would like to ask for them to be restored into the Archive on this basis.
>
> Two more minor points:
> 1/ In your email you also mention the work « 50 shades of Bat » ( https://archiveofourown.org/works/14040414 ) as citing too much of a copyrighted work. That’s true, I’m sorry and I will delete it. Is it acceptable to self-host it and to replace the work on the Archive by a link and an explanation of why it was taken down, or would it count as a rule violation as well?
> 2/ Technical point: It took me a week to see your email and I’ve never seen the email you sent me on the 26/01, as I almost never check the email account linked to my AO3 account. I have no idea if it is technically feasible to do so, but would it be possible to get copies or notifications of these kind of emails (abuse and technical ones) in the internal inbox of AO3?
>
> Thanks in advance for your answers (and a general thanks for your work on the Archive),
> — 
> BlueFloyd.

>> On 12/05/2018 21:33, AO3 Abuse wrote:
>> Bonjour BlueFloyd,
>>
>> C’est avec regret que nous vous annonçons que vos œuvres “La Théorie des Anciens Astronautes”, se trouvant auparavant à l’adresse https://archiveofourown.org/works/12095088, et « La Malédiction des Pyramides”, se trouvant auparavant à l’adresse https://archiveofourown.org/works/13965126 ont été signalées au Comité Modération comme n’étant pas des œuvres de fan.
>>
>> Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive) est un endroit dédié aux œuvres de fan. D’après la Section IV de nos Conditions d’Utilisation,> que vous avez accepté de respecter lorsque vous avez créé votre compte, seules les œuvres de fan peuvent être publiées sur AO3. Voici quelques exemples de travaux n’étant pas considérées comme des œuvres de fan : demandes de prompts, listes de prompts, textes débordant d’enthousiasme et de sentiments, martelage de clavier, œuvres fictionnelles ou non-fictionnelles n’étant pas liées au fandom, recherches de fanfics ou de partenaires de jeux de rôle, listes de recommandations, messages adressés à d’autres utilisateur-trice-s, réactions à des épisodes de séries, billets Tumblr et les autres types de contenu éphémère (tout ce qui est temporaire). (Pour plus d’informations sur le contenu autorisé sur AO3, veuillez consulter notre FAQ “Conditions d’Utilisation” : http://archiveofourown.org/tos_faq#fanwork_kind).
>>
>> Par conséquent, vos œuvres ont été supprimées d’AO3.
>>
>> Le 26 Janvier 2017, nous vous avions envoyé un avertissement formel pour une violation similaire de nos Conditions d’Utilisation. Nous vous avions également indiqué que toute nouvelle violation des Conditions entraînerait une suspension temporaire ou permanente de votre compte. Comme ceci constitue votre seconde violation de la section IV, votre compte a été suspendu de manière temporaire jusqu’au 7 juin 2018. Dans le cas d’une troisième violation de nos Conditions, votre compte sera suspendu de manière permanente.
>>
>> Ces sanctions s’appliquent aux utilisateur-trice-s, et non à leurs pseudonymes ; les utilisateur-trice-s dont le compte a été suspendu n’ont pas le droit de créer un nouveau compte en utilisant une autre identité. Vous pouvez en lire plus sur les avertissements et les suspensions dans la FAQ de nos Conditions d’Utilisation : http://archiveofourown.org/tos_faq#content_faq.
>>
>> Au cours de notre enquête, nous nous sommes également rendu-e-s compte que dans votre œuvre « Fifty shades of Bat », se trouvant à l’adresse : https://archiveofourown.org/works/14040414, figure une quantité de contenu protégé par des droits d’auteur-e, qui dépasse celle préconisée par nos Conditions d’Utilisation.
>>
>> Selon la Section IV.D de nos Conditions d’Utilisation : “Les épigraphes et les citations courtes, y compris les citations des paroles d’une chanson et les vers d’un poème, sont autorisées. Une création qui se place dans le contexte d’une œuvre existante ou qui s’en inspire est autorisée. La reproduction intégrale d’œuvres sous droits d’auteur-e (chansons, poèmes, transcriptions, ou autres) n’est pas autorisée sans le consentement du/de la propriétaire des droits d’auteur-e.”
>>
>> Quand bien même vous n’avez pas reproduit le livre entier à l’identique, une très large portion de votre œuvre est du mot pour mot. Ceci excède de loin les « citations courtes » autorisées par les Conditions d’Utilisation.
>>
>> Par conséquent, cette œuvre a été cachée, et ne peut être vue que par vous-même et les administrateur-trice-s d’AO3, grâce au lien indiqué ci-dessus. Vous ne serez pas en mesure d’y accéder pendant votre suspension. Nous vous demandons de retirer les passages protégés par les droits d’auteur-e ou de supprimer l’œuvre entière d’AO3 dans les 7 jours suivant la fin de votre suspension (14 juin 2018). Si vous ne l’éditez pas, ou ne la supprimez pas avant cette échéance, un/une administrateur-trice AO3 s’en chargera. Si vous souhaitez faire appel de notre décision, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à répondre à cet e-mail.
>>
>> — 
>> AA
>> Comité Modération
>>
>> — 
>> Comité Traduction

State of the Machin

Une année de plus, un bilan annuel de plus.

J’ai déménagé il y a une semaine et quelque à Pau, après avoir signé un CDI dans un cabinet de conseil qui y est situé. J’ai pris une chambre dans une colocation en centre-ville, c’est plutôt sympa pour le moment. Quand il ne pleut pas c’est très joli (cf photos infra), mais il pleut beaucoup. À voir si je supporte sur le long terme. A priori je suis là pour minimum un an, très probablement 2, ayant une mission dans la Grosse Entreprise dans laquelle je travaillais déjà l’année précédente, mais côté R&D cette fois. L’ambiance de travail est plus détendue qu’au siège à Paris (on peut venir en T-shirt ! La folie !). Le lieu de travail est organisé en format campus, avec des vélo en libre service pour se déplacer dessus, et un vestiaire et un atelier pour réparer son vélo sur place. Ça c’est plutôt cool. J’attends encore de voir l’ambiance au quotidien mais ça se présente bien.
J’ai descendu mon vélo ici, j’ai pris le temps de le réparer un peu (resserrage de freins, nouvelle roue arrière avec un axe pas tordu, cf infra pour la photo du matériel que je me suis créé à la volée pour réussir à desserrer la roue).
Côté habitation, j’ai une grande chambre dans une colocation avec 4 autres personne. Ils sont sympa (même s’ils regardent un peu trop la télé et chantent trop peu l’Internationale, mais j’entends bien faire changer ça). Ils vont probablement tous partir au cours de l’année cependant, faut voir comment seront les colocs suivants. Je suis sorti un peu avec elleux, histoire de voir des gens et de découvrir un peu la partie sociale de la ville. J’ai aussi quelques membres de la famille côté paternelle en ville, il faut que je les fréquente aussi. Globalement je voudrais trouver des gens avec qui faire des randos ou des explorations des environs de Pau. Ça a l’air d’être pas mal dans l’esprit des gens ici (le Décathlon où je suis allé acheter ma roue de vélo était abondamment fourni en matériel pour les sports de montagne), mais il faut réussir à déjà les connaître un peu. Et que la pluie se calme un peu parce que ça démotive quelque peu. Encore que si je trouve des gens avec qui faire de la spéléologie… (je crois que y’a des clubs sportifs tournés vers tout ça dans le CE de Grosse Entreprise, à voir si c’est une bonne porte d’entrée quand je pourrais y accéder).

J’ai géré le déménagement sans trop de problème comme un vrai adulte™. Je me suis totalement fait arnaquer par Pôle Emploi par contre : « hey, vous avez eu un paiement de vs jours de congés pas pris à la fin de votre emploi précédent ? Eh bah c’est tout ça qu’on retire de vos indemnités ! » (enfin pas retire, je crois que ça décale juste la date de, mais dans mon cas où je savais à quelle date je prenais le travail suivant, ça m’a juste bouffé le mois d’indemnités que j’aurais voulu avoir en inter-contrat ). Je trouve toujours que le système de chômage en France est un pur scandale qui considère par défaut les chômeurs comme des parasites, il y a urgence à changer ça, et pas dans le sens préconisé par la clique au pouvoir.

Globalement, j’attends de me faire des amis/relations dans cette ville pour commencer à en profiter (pour le moment je profite surtout d’un setup correct pour gavisionner des séries dans ma chambre). Je pense que la région a du potentiel pour y être posé un petit temps, mais il faut voir ce que ça donnera côté travail et côté relation avec OC : Grenoble-Pau c’est pas le trajet le plus pratique du monde, y’a probablement un moment où l’on va vouloir se rapprocher, et faut voir comment se feront les arbitrages (Cabinet de Conseil a des bureaux à Grenoble, donc le mouvement pourrait se faire dans ce sens comme dans l’autre, indépendamment de la poursuite ou non des relations professionnelles avec eux).

Église Saint-Martin au couchant
Coucher de soleil sur la ville (et au loin les collines contrefort des Pyrénées)
Un bras de levier pour soulever le monde (ou décoincer un shimano)

Victor/Victoria, de Blake Edwards

Film de 1982 adapté d’un film allemand de 1933. Le film se déroule dans le Paris de 1934. Une chanteuse classique désargentée rencontre un chanteur de cabaret gay et tout aussi désargenté, qui lui suggère de se faire passer pour un acteur masculin jouant des femmes sur scène. S’ensuive nombre quiproquos et troubles dans le genre, où Victoria revendique son droit à se faire passer pour un homme pour la liberté que ça lui procure, refusant d’abandonner son gagne-pain et sa liberté pour faire plaisir à son amoureux caricaturalement masculin.

Le film est progressiste, bienveillant avec ses personnages, drôle, très bien filmé, grosse recommandation.

This Census-Taker, de China Miéville

Très bon, livre, assez court, assez indescriptible. Lu en VO, ce qui en a fait une lecture bien dense vu le style de l’auteur, mais je pense que ça vaut vraiment le coup de faire l’effort de pour profiter dudit style. Récit raconté par un narrateur enfant au moment des faits, qui n’est pas certain de tout ce qu’il a vu, qui alterne entre troisième et première personne pour raconter son histoire, dans un monde dont on sait très peu de choses et qui semble fort mystérieux. J’ai regardé quelques recensions du livre en ligne qui disent qu’il parle avant tout d’incertitude et c’est assez vrai. Tout reste assez obscur après avoir refermé le livre, mais l’histoire reste avec vous.

Bref lisez-le et on pourra en parler ensuite.

Édimbourg 2

Cinq jours à Édimbourg. J’y étais pour le travail, j’ai essentiellement vu l’intérieur de centres de conférence. Le dernier jour et le matin avant le début des conférences j’ai pu me promener un peu et faire quelques photos (le soir il faisait nuit à 16h alors c’était pas la peine d’espérer). C’était sympa, j’étais content de revoir la ville, mais j’avais oublié ce qu’il y faisait froid (enfin d’un hiver sur l’autre j’oublie le froid même quand je reste en France et je redécouvre ça avec horreur chaque année). J’ai bu du whisky, mangé de la pub food (quelle horreur), échappé au haggis pour cause de végétarisme, passé une soirée avec une amie qui fait sa thèse sur place et que j’avais pas vue depuis 3 ans et cassé ma liseuse. Une semaine bien remplie et qui m’a laissé un peu crevé.

Place du château
Portail de St Giles’ Cathedral
Robot sur armoire électrique
Bâtiment religieux austère
St Marys’ Cathedral
St Marys’ Cathedral, détail
St Marys’ Catehdral
Maisons écossaisses
Ancienne église convertie en hôtel
Drapeau Écossais sur St John’s episcopal church

State of the Machin

It’s that time of the year again. Je suis même un peu en retard par rapport à mon post habituel de juin, but who cares? Et maintenant j’arrête les bouts de phrase en anglais.

Une année riche en événements. J’ai perdu mon père, un événement qui fait un peu relativiser tout le reste, forcément. C’est toujours douloureux 7 mois après, il ne se passe pas un jour sans que je pense à lui.

J’ai été au chômage 6 mois, c’était pas très enthousiasmant. Personnellement le chômage tel que conçu dans le système français, c’est pas le truc qui me donne envie de prendre mon café sur mon balcon le matin avant d’aller fonder une startup. Même si les indemnités  et les perspectives sont confortables (dans ma situation personnelle de mec blanc issu de la bourgeoisie et diplômé ayant travaillé avant), le flicage de Pôle Emploi et le regard de la société me donnent davantage envie de me rouler en boule que d’aller chercher la croissance avec les dents. Vivement le revenu universel.

J’ai retrouvé un boulot. Un contrat d’un an dans une grosse entreprise. C’est confortable matériellement, mais je ne me vois pas faire ça sur le long terme. Les gens avec qui je bosse sont globalement passionnés, informés et attentionnés, mais néanmoins, l’environnement plus large n’est pas fou. Je voudrais à terme retourner dans le domaine dans lequel j’avais fait mon année supplémentaire d’études l’année dernière. J’ai donné une communication lors d’un colloque sur ce sujet, c’était stressant parce que le colloque était plein d’expert-e-s du domaine, mais ça c’est bien passé et les gens étaient intéressés par ce que j’ai raconté. Un point positif donc, faut que je réussisse à capitaliser dessus pour me faire plus de contacts dans le domaine et être au courant des opportunités d’emploi.

Suite au décès de mon père, ma mère a déménagé et moi avec. J’ai vécu deux mois d’abord à droite à gauche puis chez des oncles et tantes qui m’ont accueilli dans leur chambre d’amis. C’était très sympa de leur part (ainsi que de celle de tous les autres gens qui m’ont accueilli), néanmoins c’est rapidement usant de vivre dans ce genre de conditions plutôt que dans un espace vraiment à soi. J’ai trouvé un appartement dans lequel je suis depuis le 01/07, en colocation avec mon compère de longue date, T. L’appart est pas immense et pas en super état, mais avec un aménagement correct (et la proprio avait l’air assez OK sur le fait que l’on fasse des petits travaux et même qu’elle paie le matos pour), ça devrait être une garçonnière cozy (on va néanmoins tenter de ne pas tomber dans le cliché de la coloc à deux garçons, pleine de bières, de canapés défoncés et de part de pizza froides abandonnées sur la cage du hamster). C’est dans l’Ouest parisien, ce qui est pratique pour avoir peu de temps de transport vers le boulot, mais entre le travail en grande entreprise à La Défense et l’appartement dans les banlieues BCBG, je me pose quand même des questions sur l’abandon de mes valeurs de gauche (et même si je me dis que ça me permet de mettre de l’argent de côté pour investir dans des locaux pour une communauté auto-gérée après, mettre de l’argent de côté pour investir dans l’immobilier ça reste très bourgeois comme comportement…). Le fait de récupérer l’ensemble de mes affaires (enfin presque, ça devrait être bon d’ici la fin de la semaine) dans cet appart m’a fait réaliser que j’avais trop d’objets, aussi. J’aime bien avoir des trucs et me les procurer en les récupérant et en les retapant notamment, mais quand vous vous installez dans 45m² et que vous déballez votre troisième théière, vous réalisez qu’il est temps de se détacher un peu du matérialisme qui vous habite. J’ai donné/jeté quelques objets pour le moment, faudrait que j’amplifie un peu le mouvement une fois mieux installé et avec une vue d’ensemble de ce dont j’ai besoin et de ce à quoi je ne touche jamais.

J’ai écrit quelques fanfictions pendant cette année, ce qui était assez rigolo à faire. J’ai parlé de cette activité à une journaliste, et j’ai évalué l’intérêt de deux livres de SF pour le compte d’une éditrice. J’ai un projet de nouvelle fantastique que je voudrais écrire, mais faut que je me motive pour (et y’a un auteur de SF que j’aime pas qui a écrit qq chose de relativement similaire récemment visiblement, j’ai pas lu son bouquin pour pas me laisser influencer, mais c’est frustrant). Devenir un écrivain riche et célèbre ça pourrait être un bon plan pour sortir du salariat d’ailleurs. C’est toujours une idée qui trotte dans un coin de ma tête, mais j’ai assez peu la motivation pour écrire, ce qui complique la tâche.

Enfin, je suis toujours avec OC, 1,75 années maintenant. On est en relation à distance puisqu’elle est installée dans une autre ville française. We manage. Nous sommes partis en vacances en Italie ensemble, on va aller dans la maison de ma famille puis chez des amis à elle en Corse cet été. Elle vient relativement régulièrement à Paris, faudrait que je prenne un peu plus l’initiative d’aller la voir « en région » (ie faut que je prenne dès bientôt des billets de train pour passer le weekend là-bas, allez chop chop moi-même).
On est bien ensemble, on se soutient et on s’encourage mutuellement, c’est plutôt cool (litote de l’année).

Divers

De retour à Grenoble. Où je fais des faux sites de startups qui sont interprétés comme des critiques de l’adoption plutôt que des critiques des startups. Va falloir clarifier ça.
Mon chargeur d’ordi est mort (je l’ai ouvert, y’avait un composant qui avait totalement cramé. Yay. Heureusement, il y avait un autre chargeur cassé dans la maison, j’ai pu le cannibaliser pour me refaire un chargeur fonctionnel (en changeant juste le câble). Je suis assez content de moi, les réparation au scotch sont toujours un de mes forte. Par contre mon écran d’ordi est cassé aussi et ça ça me semble moins évident à réparer au scotch… J’ai aussi oublié d’emporter mon chargeur d’appareil photo, je sais pas si ça vaut le coup de se le faire envoyer par la Poste. Et je suis dans une série d’insomnies aussi.

Sinon, quelques photos :

Escalier
Escalier
Tag au crâne
Crâne et fenêtres
Smiley avenue de Wagram

Fauteuil adirondack

J’ai trouvé une palette dans la rue récemment. Du coup, en m’inspirant de designs trouvés sur Internet, j’ai fait un fauteuil de type Adirondack (essentiellement avec du bois non issu de la palette, certes, mais chuut).

La structure est faite avec des pièces de bois de section 40×40 mm², réparties ainsi :
Deux pièces de 580 mm de long (traverses du dos)
Deux pièces de 1045 mm de long, coupées à 75° d’un côté (pieds arrières)
Deux pièces de 579 mm de long, coupées à 15° des deux côtés, coupes parallèles (pieds avant)
Deux pièces de 790 mm de long, coupées à 15° d’un côté (montants du dos)
Deux pièces de 669 mm de long, coupées à 15° d’un côté, à 30° de l’autre (accoudoirs).

L’assise est constituée de 5 planches de 500 mm de long récupérées sur la palette
Le dos est constitué de 4 planches de 720 mm de long, provenant aussi de la palette.

Croquis et calculs préliminaires
Croquis et calculs préliminaires
Jointure de l'accoudoir
Jointure de l’accoudoir
Un des deux côtés
Un des deux côtés
Structure nue
Structure nue
Vue du dessus, avec les planches de l'assise à leur écartement définitif
Vue du dessus, avec les planches de l’assise à leur écartement définitif
Vue de côté (palette en lieu et place du dossier
Vue de côté (palette en lieu et place du dossier
Vue de face
Vue de face : les deux pieds avant sont clairement pas bien parallèles, mais c’est parce qu’à cette étape il y a encore trop de degrés de liberté, une fois les planches de l’assise fixées sur le cadre ça devrait améliorer le couplage

[Edit du 10/07/2017 : j’ai enfin terminé d’assembler la structure. Les planches de l’assise et du dossier sont clouées en place. Il est joli à l’oeil et confortable, encore plus quand on le recouvre d’un coussin]

Face
Profil

Travaux Manuels

Chômage. Démotivation totale pour la rédaction de lettres de motivation. Sublimation dans les travaux manuels. Du coup j’ai construit une chaise, des étagères et j’ai fait des petites araignées en canettes. Le dernier point c’est plutôt anecdotique mais faire des chaises c’est assez cool.

Araignée en canette, vue du dessus
Araignée en canette, vue du dessus
Araignées
Araignées
Chaise au soleil
Chaise au soleil
Planche et CNC
Planche et CNC
découpage de la poignée à la CNC
découpage de la poignée à la CNC
Vue de dos
Vue de dos
Méduse
Méduse