Archives du mot-clé Dessin animé

Le Domaine des Dieux, par Alexandre Astier

Adaptation en film d’animation du tome d’Astérix éponyme.

J’ai beaucoup aimé, l’animation était très réussie (notamment les scènes où la caméra se balade dans la forêt, ce qui aurait je pense très difficile à retranscrire dans un film pas d’animation), le rythme est bon, la répartition des actions entre les personnages (entre Astérix et Obélix mais aussi entre les persos secondaires) est mieux réussie que dans les albums, les retournements de situation sont bien faits (notamment la neutralisation d’Obélix, ce qui est souvent ce qui pêche dans les albums), et les gags originaux sont bien trouvés.

Souvenirs de Marnie (思い出のマーニー)

Film du studio Ghibli réalisé par Hiromasa Yonebayashi. Une fille de 12 ans est envoyé à la campagne par sa mère vivre avec des oncles et tantes distants. Elle découvre dans une village une grande maison qui lui semble étrangement familière et commence à avoir des visions d’une fille blonde qui l’entraîne avec elle vivre des aventures étranges…

Très bien réalisé, une petite vibe « Totoro, 10 ans après », on ne sait pas trop où le film veut en venir et s’il faut être inquiet pour le personnage (comme dans Totoro, hein). J’ai trouvé la fin un peu faible (dans le sens où la résolution n’est pas très satisfaisante) et que y’avait un peu de queer-baiting mais globalement c’est un cool film

Steven Universe, de Rebecca Sugar

Saison 1 et 2
Série d’animation relatant les aventures de Steven, enfant vivant avec les Crystal Gems, des créatures non humaines protégeant la Terre. Inclusif, joyeux, avec des chansons, c’est assez cool (Et vous pouvez en trouver une analyse plus poussée ici).

Saison 3
La série continue d’être très bien. Si vous avez des enfants, faites leur regarder, si vous n’en avez pas regardez-la vous-même (si vous avez des enfants, regardez-la avec eux d’ailleurs). Des problèmes et questions commencent à trouver leurs réponses (les traumatismes de Pearl, le passé de Greg, le passé de Rose…

Saison 4 et 5 ?
C’est un peu dur de suivre où s’arrêtent les saisons au vu de la politique de diffusion de Cartoon Network. Mais ça continue d’être fort cool, des éléments de l’univers plus vaste se dévoilent peu à peu (on a vu Homeworld, des détails sur le bris de Pink Diamond, des explications sur les origines de Lion…) C’est cool, on voit que Rebecca Sugar a un plan d’ensemble pour le dessin animé et le déroule peu à peu.

Archer, post agrégé

Saison 1 à 6
Une agence d’espionnage où tous les employés sont totalement dysfonctionnels. Ca joue sur tous les clichés des films d’espionnage et c’est très sympa à regarder. Beaucoup de running gags qui se construisent sur la durée, la série étant minutieuse dans l’archivage de ses absurdités.

Saison 7
Nouvelle saison, nouvel environnement : les personnages sont désormais détectives privés à Los Angeles. Certains épisodes un peu inférieurs au niveau habituel de la série mais globalement toujours une bonne série.

Saison 8
Je n’étais pas très enthousiasmé par l’idée du changement d’univers au début de la saison, mais au final ça prend plutôt pas mal, la nouvelle distribution des rôles réussit bien. Visiblement il ne reste plus que deux saisons à la série, je me demande comment tout ça va finir.

Moana

Créé par les studios Disney.

La princesse d’une île polynésienne part régler un ancien maléfice pour sauver son peuple. La formule Disney classique, bien animée, avec quelques blagues méta sur le fait d’avoir les clichés de ce genre de film mis en scène.C’est sympa, des personnages féminins forts, des mecs qui se comportent comme des connards patriarcaux (bon, et parfois on voit que c’est mal mais parfois c’est juste boys will be boys et les filles doivent les réconforter quand ils sont tristes). Des chansons entraînantes (mais assez peu, il y a des débuts de chansons qui sont juste parlées finalement). Dans l’esthétique ça m’a fait un peu penser à Zelda: The WindWaker.

バケモノの子, Bakemono no ko, de Mamoru Hosoda

(Mamoru Hosoda a aussi réalisé La Traversée du Temps, que j’aime beaucoup). Film d’animation japonais, un garçon se retrouve accidentellement dans le monde des animaux, ou un des deux prétendants au titre de Seigneur des Bêtes le prend comme apprenti. Mais ce tuteur est lui-même auto-formé, désordonné et incapable d’élever un disciple. Cool film, avec un univers original et des relations assez peu stéréotypées entre les personnages, ça change.

Ponyo sur la Falaise, de Hayao Miyazaki

Pour un Miyazaki j’ai été un peu déçu. Les personnages sont attachants et la magie de l’univers trippant mais le scénario n’a pas beaucoup de sens, les randoms inserts de termes biologiques tombent comme des cheveux sur la soupe (« l’océan retrouvera sa richesse du Dévonien ! », « Elle a absorbé de l’ADN humain ! »), et je trouve l’animation de la mer et des vagues assez peu réussie alors que c’est au centre du film. Mais les deux enfants (Sosuke et Ponyo) ainsi que les petites vieilles de la maison de retraite sont trippants, et tous les personnages sont sympa.

Mon Voisin Totoro de Hayao Miyazaki

Deux filles et leur père aménagent dans une nouvelle maison en bordure d’une grande forêt. Elles se rendent compte rapidement que la forêt abrite des esprits de la Nature. Le film est cool, il a le même esprit que Si tu tends l’oreille, cet espèce de description d’un été japonais qui s’étire pour les enfants (c’est un peu comme ça aussi que je vois la conclusion de Good Omens de Pratchett/Gaiman). La relation entre les deux sœurs est cool. et le film est cool et enjoué. Par contre je trouve qu’il pourrait totalement y avoir une version horrifique, où les esprits ne sont pas bienveillants, en changeant très peu au film (d’ailleurs Internet ne s’y est pas trompé, il existe des théories comme quoi Totoro serait un Dieu de la Mort et les deux héroïnes le voient parce qu’elles meurent au cours du film. Il existe aussi des trailers dans le style des films d’horreur.

Ghost in the Shell, de Mamoru Oshii

J’ai beaucoup aimé l’ambiance. L’univers est très bien présenté, ça passe par plein de petits détails (et une séquence de deux minutes sans dialogue où on te montre juste des petites scènes de la vie dans l’univers, certes). Des questions philosophiques relatives à la technologie, un bel univers bien présenté et plein d’architecture cool, des combats épiques, tout ce qu’il faut.