Archives par mot-clé : street art

Bordeaux

Weekend à Bordeaux pour voir à quoi ça ressemble, au delà des trashages obligatoires des bordelais.e.s dès qu’on évoque la ville à qui que ce soit dans le Sud-Ouest.
Eh bien c’est fort joli, dans le genre architecture bourgeoise récemment rénovée. En tous cas ça l’est sous un soleil de plomb. Le samedi, ce fut arpentage de la ville et musées. Le dimanche, pour rester dans la thématique bourgeoisie, nous sommes allé.e.s au Cap Ferret (que je persiste à vouloir appeler le cap Ferrat, ça doit être la version dans un univers alternatif gauchiste), mais je n’ai pas pris de photos. L’océan était agréable, le soleil trop chaud, les gens surfriqués (ça je l’ai constaté quand j’ai dû retraverser les parties avec des gens pour aller prendre le bateau : « J’ai claqué 800e en boîte hier », une phrase que j’ai entendue prononcer avec un naturel désarmant).

Vue depuis l’autre rive de la Garonne
Vue depuis l’autre rive de la Garonne
Tour
horloge de la Grosse Cloche
street art
Façade bourgeoise
Le mirroir d’eau
Galerie marchande
Angle d’immeuble
Grosse animation
Tour étrange
Street art (noty y aroz)
Bâtiment en grosse réfection
Verrière de la gare

Miscellanées phocéennes.

Métro, station Estrangin

Les dernières photos qu’il me restait et que je tenais à publier. Les dernières, à partir de la rue en pente, sont prises près du Cours Julien

Passerelle du MUCEM
Le MUCEM vu du port
Grand ensemble et église à la fois
Perspective
Gabian fâché
Bâtiment et street art
Bains de Barèges
Plongeur et tortue

Marseille 2019

Une semaine de vacances avec OC à Marseille. De l’urbex, une rando, du farniente, des balades en ville, un musée… la semaine a été bien remplie. Pas trop de soleil, mais c’était très bien néanmoins, j’ai bien envie de retourner dans cette ville.
Une série d’articles pour partager une partie du millier de photos que j’ai prises durant le séjour.

Et on commence par :

Le Panier

Le quartier populaire bien cliché de Marseille, la réalité qui a inspiré Plus Belle la Vie, effectivement fort joli et couvert de street art et de petits cafés hispters (on a mangé dans un fort bon avec cependant une addition fort salée puisque pour deux personnes, ie une part de tarte, un toast à l’avocat et deux boissons, on en a eu pour 26e). On a principalement vu la rue des belles écuelles dedans, ça vaudrait le coup de revenir photographier les œuvres qui couvrent les murs plus extensivement.

Escalier pour monter au Panier
Assis sur un banc, rien d’autre à faire…
Media
Vive la Commune
Oiseau
Bazar du Panier (énorme potentiel d’instagrammabilité, je suis sûr qu’ils délavent soigneusement l’enseigne exprès)
Resist : fille masquée et plantes
Oeuvres diverses, dont Resist et « Tu me fais fondre comme un iceberg »
Wildstyle Ryno/Makak/Relax
Relax et porte calligraphiée
Tête de femme (Tetal Joke?)
Un ange parti trop tôt…
Mosaïque et QR code
Sur le vieux port : quelques #backtothestreet délavés par le soleil

Article invité : Street art @ Stavenger, Norvège

Un autre article invité, cette fois-ci de p4bl0 !

En passant par Stavenger lors d’un périple en Norvège, j’ai remarqué que le street art de cette ville a des couleurs militantes, ou du moins qu’il se laisse volontiers interpréter comme tel. Quelques photos.

Au détour d’un escalier une femme médite, ensevelie sous le lierre.
 
Il ne lui reste que sa propre voix.
 
Une fille respire une fleur rouge. Une églantine ?
 
Heureuse, dans un rêve.
 
Le petit garçon est déjà dans la rue, mais sa grande sœur reste enfermée.
 
Une borne électrique décorée en HLM.
 
Un ouvrier prend une pause.
 
Un autre s’amuse.
 

Toulouse, le retour

J’avais passé un peu de temps à Toulouse il y a 3 ans, en août 2015. J’y suis revenu pour une semaine de vacances entre amis. Nous étions hébergés à l’Union et disposions d’une piscine, nous n’avons donc pas énormément vu Toulouse. Mais nous nous y sommes tout de même promené deux jours, et avons fortement apprécié l’offre de librairies (notamment  Terra Nova, la librairie des gauchistes).

Quelques photos prises au fil des promenades :

Sculpture dans le jardin Compans Caffarelli

Immeuble moderne

Arbre blessé dont on voit le cœur

Immeuble moderne

Toits végétalisés

Street-art : fantôme

Street art : photo collée depuis le point de vue où elle a été prise

Immeuble de briques rouges

Immeuble de briques rouges

Clocher de Saint-Sernin