The Avengers: Infinity War, de Joe and Anthony Russo

Interminable. 2h30 de film, pour un truc à grand spectacle, désolé mais c’est trop. Surtout quand c’est pour caser des scènes pseudo-sentimentales et des discours grandiloquents. Y’a trop de lignes narratives, trop de trucs qui s’entrecroisent artificiellement. Les niveaux de pouvoirs varient artificiellement, les gens se téléportent à 10 minutes de leurs destinations pour avoir le temps de faire un petit discours à leurs potes lors de la phase d’approche… Le film craque aux coutures de partout.

Surtout qu’avec tout ça, c’est qu’une moitié de film, FFS. Ça finit sur un cliffhanger avec zéro résolution. Du coup faut se retaper 2h30 pour savoir ce qu’il en est ? C’est dommage en plus parce que je vois ce qu’ils ont tenté de faire, mais je trouve que ça ne marche pas : l’idée c’est que le film ne raconte pas la lutte des Avengers contre Thanos, mais le parcours de Thanos pour acquérir les Pierres d’Infinité : de ce point de vue on a une structure correcte : le héros a n items à acquérir en se battant contre des ennemis, il sacrifie qq chose qui lui est cher sur son chemin, il manque de mourir dans le combat final mais prévaut malgré tout, et on finit avec un petit plan de lui posé dans sa cabane en pleine campagne, en paix une fois sa mission accomplie. Cette structure fonctionne, mais elle est totalement parasitée par les lignes narratives des Avengers, ce qui déjà dilue l’histoire de Thanos dans un film interminable avec plein d’autres enjeux, et d’autre part fait qu’on a son histoire que par la bande, vu que les points de vue que l’on a (surtout au début, y’a plus de focus sur lui à la fin) c’est ceux des Avengers.

Bref, overinflated, do not recommand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.