Hellboy, de Mike Mignola

Prêtés en masse par un ami, j’avais un peu de mal au début (encore une histoire avec des nazis occultistes) mais on s’y fait à la longue, et c’est pas tant encore une histoire que l’histoire originelle. Le dessin de Mignola demande un temps d’adaptation mais une fois que l’on est dedans on apprécie grandement le côté minimaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.