Parlons bien, parlons bouffe.

Bon, je réalise que je n’ai toujours rien écrit à propos de la nourriture, alors que c’est pourtant essentiel.

N’en déplaise à Sévan, les currys c’est plutôt un plat de l’Inde du Nord. Ici, on en trouve relativement peu. La cuisine tamil est très végétarienne, avec notamment les emblématiques samossas, un des rare plats connus en Europe.
Dans les plats de tous les jours, ce que l’on trouve pour quelques dizaines de roupies dans les petites échoppes, il y a généralement deux sauces, avec des galettes, soit des idlis (galettes de farine de riz), soit des parothas, soit des chapatis, soit des dosas.
Après, en plus consistant, il y a tous les plats à base de riz. Le truc, c’est de renverser le bol de riz sur sa feuille de bananier, d’arroser abondamment des diverses sauces, puis de malaxer et de manger avec 4 doigts de la main droite. dans les sauces, on trouve le dal (à base de lentilles), le masala, des chutney divers (notamment un à la menthe) et toutes les gradations de fade à « surface du soleil ». Vous pouvez avoir du poulet dans votre riz, si vous n’êtes pas végétarien-ne. Notamment le poulet byriani et un excellent plat pas cher. vous avez aussi le poulet tikka, chettina ou tandorri, deux façons de préparer qui s’adaptent aussi au poisson. Aussi le poulet Mogalai, pas du tout épicé et dont le nom fait penser à Mogwai, alors c’est cool =)
[gigya src= »http://grooveshark.com/songWidget.swf » width= »250″ height= »40″ wmode= »window » allowScriptAccess= »always » flashvars= »hostname=cowbell.grooveshark.com&songIDs=26208534&style=metal&p=0″ ]

Vous avez aussi les noodles et le fried rice comme plats du pauvre.

Et puis un des ingrédients essentiels de la cuisine indienne, c’est le sucre. Quand vous commandez un jus de fruits frais, précisez bien « Without sugar added », ou on vous servira un diabète parfumé aux fruits. Tous les sodas sont sur-sucrés aussi, pourtant les quantités mises dans les versions françaises sont déjà considérables.

1 réflexion sur « Parlons bien, parlons bouffe. »

  1. Me parle pas de jus de fruits… Ici c’est pareil, tout est sur-sucré. Ah si, une fois j’ai trouvé une brique de jus d’oranges pressées. Un régal… à 3€50 le litre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.