Archives par mot-clé : Volontaires

Post agrégé : Snicket

J’ai rassemblé ici mes revues des différents bouquins (j’ai laissé l’adapatation sérielle de côté) de (ou affilié à l’oeuvre de) Lemony Snicket, pour être plus cohérent. Voire aussi le post de MNL référencé dans le paragraphe suivant. Voir aussi  : désespoir et littérature jeunesse.

Ouragan sur le lac, de Lemony Snicket. Troisième tome des désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire. Ça se lit plus vite que dans mes souvenirs d’enfance, mais c’est cool à lire. Toujours aussi peu joyeux par contre. MNL a raison, je ne sais pas comment Snicket a réussi à faire passer ça pour une série pour enfants.

The Vile Village, The Hostile Hospital et ainsi de suite jusqu’à The End, de Lemony Snicket. Je relis la série en VO. C’est bien plus sombre que dans mon souvenir et c’est vachement bien. Au final j’ai relu jusqu’à The End. Y’a des incohérences dans la description des conséquences du schisme (enfin on a l’impression que le côté lumineux pensait pas que leurs ennemis retiendrait la localisation de leurs bases et qu’ils ont rien prévu pour les protéger, c’est un peu absurde), mais globalement c’est vachement bien, notamment dans la vision nuancée du monde que ça file aux lecteurices.

All the Wrong Questions, de Lemony Snicket, commencé sur les conseils de M.N.L. Sympa, méta, plein plein de références à d’autres livres, do recommend.

[REDACTED], by M. Je ne peux pas vous dire grand chose sur cette œuvre, même pas son titre, sinon je serai obligé de vous tuer. Je peux vous dire que ça dérive de l’œuvre de Lemony Snicket, que ça a été écrit dans le cadre d’une série d’énigmes, de mystères et de dissimulations et que si vous cherchez un scénario manichéen, je vous conseille de chercher une autre fanfiction. Excellente lecture, difficilement séparable de son contexte et paratexte néanmoins. Si jamais vous en trouvez une version manuscrite annotée dans une bibliothèque désaffectée et à moitié ravagée par le feu, dans une boîte hermétique arborant discrètement la marque d’une organisation aussi légendaire qu’inconnue, je ne peux que vous recommander de lire quelque chose de plus recommandable et moins fouillis, le Da Vinci Code par exemple.