Archives du mot-clé Le croate sans en avoir l’air

Musée d’art contemporain

Musée d’art contemporain de Zagreb. Une des installation les plus connues est un double toboggan permettant de redescendre du 3e étage au rez-de-chaussée, mais il était hélas fermé au vu des conditions météos :( Sinon j’ai fait une sélection assez drastique des œuvres, y’avait beaucoup de choses à voir et on a pu profiter du musée désert.

Anton Zottl,
Cubical Composition
1973
Boris Bucan
Mondrian and Duchamp
1975
Vlado Martek
Balkan
1995

Vjenceslav Richter
Relief-metre
1967
Jan Fabre
Four Seasons – Grave of an unknown Computer
1994-1995
George Bretch
The Paradox Tshirt
1977-1989

Musée Technique

Musée que l’on a visité alors qu’il n’avait clairement pas de chauffage. On était quelque peu frigorifiés à la fin. Il y avait des pièces technologiques anciennes exposées qui était très cools (avec un petit côté steampunk pour certaines, voir photos infra), et il y avait aussi des technologies plus récentes sponsorisées par les fabricants et de la propagande pour la filière nucléaire, beaucoup moins cool.

Camion de pompier
Mécanisme du camion de pompier
Manomètre
Cuve et leviers
IMG_1317 – two cylinder double acting reciprocating steam marine engine
Moteur d’avion à hélice (détail)
Voiture
Collection d’outils agraires
Caisse enregistreuse

Tunnel Grič

Un tunnel en plein cœur de la ville, probablement construit durant la WWII pour servir d’abri antiaérien, scellé et tombé dans l’oubli depuis, utilisé occasionnellement comme raccourci et comme squat. A été le lieu d’une rave en 93, alors que la guerre d’indépendance était en cours. Réhabilité il y a quelques années, il est ouvert au public en journée et permet de traverser rapidement sous des collines de la ville. Une des sorties du tunnel donne dans l’ « Art Park » sur le flanc de la colline.

Rues de Zagreb

Des extraits de nos déambulations dans les rues de la ville.

D’abord, des stickers :

Agrégation de smileys
Defying gravity (since 2012)
Cité en feu
Sticker psychédélique

Puis des bâtiments (ou détails de) divers :

Nikola Tesla, mind from the future

Escalier
Vue sur Zagreb
Eglise au toit pixelisé
Rue en pente et au crépuscule
Fakin IPA
Bâtiment jaune
La plupart des voitures sont modernes, c’était l’exception rigolote
Bâtiment jaune à la verrière et graviers
Antenne télé sur toit
Église moderne
HLM locaux, tout en béton soviétique
Vue sur la rivière et la ville
Specialni Atelier
Les briques sous les apparences

Cathédrale de Zagreb

Le jour de notre arrivée, profitant sans le savoir de la meilleure météo qu’on aurait du séjour, nous sommes allé⋅e⋅s voir la cathédrale de Zagreb située toute proche de notre hébergement.

Façade de la cathédrale
Colonne
Détail du porche
Intérieur (faible luminosité, photo floue)
Orgue
Inscription mystérieuse sur le mur.
Ancienne horloge de la cathédrale arrêtée par un tremblement de terre (clairement y’a eu une histoire type Retour Vers le Futur qui s’est jouée à Zagreb)
Bâtiment médiéval

Vila Rebar

Les restes de la résidence d’un autocrate fasciste sur les hauteurs de Zagreb. La villa elle-même a brûlé en 79, après avoir été convertie en hôtel de luxe. Restent les souterrains creusés en dessous et les aménagements du jardin, récréatifs ou défensifs.

Tunnel courbe
Intersection et gardien
Sortie
All Hail Lord USB
Dessins d’ânes
Bunker
All Cars Are Bicycles
Ruine de la villa et souterrain
Ancien cour de tennis

Sanatorium croate

Six jours de vacances à Zagreb avec OC. Un peu d’exploration urbaine au passage. La Croatie a eu une histoire récente compliquée (fascisme, communisme, guerre d’indépendance dans les années 90’s). D’un point de vue historique et humain c’est pas joyeux, d’un point de vue d’exploration urbaine ça donne de beau spots. On avait envisagé de louer une voiture et d’aller voir quelques monuments emblématiques de la période communiste à une soixantaine de kilomètres autour de la ville. Finalement ça ne s’est pas fait, on a préféré prendre du temps pour lire et être au calme. On a néanmoins fait un peu d’exploration dans des trucs joignables en transports en commun.

Pour commencer, un sanatorium dans la montagne (Zagreb est au pied des montagnes, beaucoup de skieurs dans la ville). On n’était absolument pas équipé⋅e⋅s pour le temps et on s’est retrouvé⋅e⋅s en jean avec de la neige jusqu’au genoux. Mais le spot en valait la chandelle. Un seul regret, j’ai eu beaucoup de photos légèrement floues, je ne sais pas si l’appareil dysfonctionnait (poussière dans l’objectif), si j’avais accidentellement enlevé la mise au point automatique ou si juste avec le froid j’étais un peu pressé de prendre mes photos et je ne me suis pas assez posé.