Archives de catégorie : Pyrénées-Atlantide

Gorges d’Ehujarre

Randonnée dans le pays Basque. Les gorges d’Ehujarre sont à côté des gorges d’Holzarte et de Kakuetta où j’étais déjà allé. Une randonnée assez raide, 13km et 1000m de dénivelé positif. On a eu un temps très changeant, avec du ciel bleu, nuageux, de la brume, un poil de bruine sur la fin même.
La rando n’est pas très fréquentée, on n’a vu personne avant d’arriver dans les alpages qui sont joignables par la route. La forêt dans la gorge fait très jungle, avec les cloches des troupeaux dans le lointain qui font une bande-son étrange.

Au fond de la gorge
Vue depuis les hauteurs de la gorge
Les falaises autour de la gorge
Le début de l’alpage au dessus
Libellule assez gigantesque
Alpages et nuages
Structure métallique désaffectée. La même que celle que j’avais vue près du mont Valier.

La randonnée partant de et se terminant à Sainte-Engrâce, nous avons fait un tour dans son église romane du XIe siècle.

Abside
Voûte d’une des chapelles
Chapiteau d’une colonne. Il y avait plusieurs chapiteaux rigolos.

Enfin, rien à voir, mais j’ai trouvé une mante religieuse dans ma chambre, qu’on a depuis relocalisé dans les plantes aromatiques de la cuisine (ou elle semble se plaire). Mon appartement étant en plein centre-ville c’était quand même surprenant.

Mante religieuse trouvée dans ma chambre
Son meilleur profil

Borroka !, de mauvaise troupe

Abécédaire du Pays Basque insoumis. Un livre rédigé dans l’optique du contre G7 de 2019, pour expliquer les tenants et aboutissants de l’indépendantisme basque, dans ses différentes facettes. C’était assez intéressant, je me rends compte que je ne connais pas grand chose dessus, alors que j’habite assez proche du pays basque et que c’est des questions intéressantes. Ça parle aussi bien de la lutte armée de l’ETA que de la vie culturelle alternative. Ca reste assez court et le format de l’abécédaire fait que c’est des vignettes sur tel ou tel aspect, ça mériterait un format plus long comme sujet.

Bordeaux : musée de la douane

Un musée sur la douane, par la douane. J’étais un peu perplexe au début mais c’est fort sympa à visiter, en fait. Ça retrace l’histoire de la douane française à travers les âges.
Je vous épargne les photos d’uniformes qui rendaient mal à travers les vitrines, et de la grande affiche  » Une déclaration inexacte peut vous exposer à de graves ennuis » qui était fort rigolote.

Balance du commerce de la France
Maquette et tableau de navire marchand

Bordeaux : CAPC (musée d’art contemporain)

Visite du musée d’art contemporain. On y allait spécifiquement pour l’ œuvre d’art sur le calendrier républicain, mais vu que c’était un billet unique pour tout le musée, on a tout visité.
L’ œuvre sur le calendrier républicain – par Ruth Ewan, une artiste écossaise – rassemblait dans une seule salle toutes les plantes, animaux, objets, minéraux qui ont donné leur nom à un jour du calendrier. C’était assez cool comme concept, en plus on y a gagné de très beaux calendriers républicains modernes avec une belle et sobre mise en page.

Pièce centrale et aperçu de l’expo de Ruth Ewans
Pièce centrale, autre angle
Ventôse ?

On a ensuite vu une expo sur l’architecture, dont je n’ai absolument pas retenu le propos pour me concentrer sur le côté esthétique des éléments exposés.

Bâtiments berlinois photographiés
Maquette de façade ?
Maquettes

Et enfin une exposition sur l’ensemble de la carrière artistique de Takako Saito, un artiste japonais qui fait notamment des œuvres interactives/modulaires

Sculptures modulables
Café Theater

Une œuvre indépendante des expositions :

Rassemblement de chaises

Bordeaux

Weekend à Bordeaux pour voir à quoi ça ressemble, au delà des trashages obligatoires des bordelais.e.s dès qu’on évoque la ville à qui que ce soit dans le Sud-Ouest.
Eh bien c’est fort joli, dans le genre architecture bourgeoise récemment rénovée. En tous cas ça l’est sous un soleil de plomb. Le samedi, ce fut arpentage de la ville et musées. Le dimanche, pour rester dans la thématique bourgeoisie, nous sommes allé.e.s au Cap Ferret (que je persiste à vouloir appeler le cap Ferrat, ça doit être la version dans un univers alternatif gauchiste), mais je n’ai pas pris de photos. L’océan était agréable, le soleil trop chaud, les gens surfriqués (ça je l’ai constaté quand j’ai dû retraverser les parties avec des gens pour aller prendre le bateau : « J’ai claqué 800e en boîte hier », une phrase que j’ai entendue prononcer avec un naturel désarmant).

Vue depuis l’autre rive de la Garonne
Vue depuis l’autre rive de la Garonne
Tour
horloge de la Grosse Cloche
street art
Façade bourgeoise
Le mirroir d’eau
Galerie marchande
Angle d’immeuble
Grosse animation
Tour étrange
Street art (noty y aroz)
Bâtiment en grosse réfection
Verrière de la gare

Lac d’Arrious

Randonnée depuis la cabane du Caillou de Soques jusqu’au Lac d’Arrious. Randonnée relativement courte (4h30 A/R), avec 5 collègues.

Iris des Pyrénées
Sentier et sommets
Bloc et plis
Fleur non identifiée [Edit : Joubarbe, dit Léa dans les comms]
Chaîne
Falaise et ciel (grosse inspiration pour les titres des photos auj)
Lac d’Artouste
Cascade
As usual, colleagues for scale

Gavarnie

Randonnée du samedi avec OC. On n’a pas eu trop de chance sur le temps, il y avait un gros nuage en plein milieu du cirque qui est resté en place tout le long de la journée. On a commencé la randonnée sur le plateau de Bellevue donc on a pu voir les sommets de loin, mais dans le cirque on avait un couvercle qui nous cachait la vue, mais ça restait assez impressionnant.

Carte postale
Sommets dans les nuages
rapaces sur les nuages (vautours fauves)
torrent de montagne
Sommets et sapins

Eaux-chaudes

Randonnée du 8 mai avec un collègue. Randonnée courte, 3h en tout, avec l’exploration des deux grottes sur le parcours. La première est assez courte, un grand couloir avec une salle qui remonte en biais au bout. La seconde est plus vaste, en largeur, en hauteur de plafond une première partie plane, puis un coude à 90°, un chaos rocheux au sol, des restes d’aménagement de la grotte datant du Second Empire (Eaux-Chaudes était alors une station de cure thermale réputée). Au bout un peu d’escalade, et on arrive à la fin de la partie accessible sans matériel. Une corde permet de monter plus haut, mais sans casques et en tenue de rando, on a décidé de la jouer safe.

La rando elle-même est assez courte, un aller retour dans une forêt assez jolie. Ça vaudrait le coup de la faire dans le cadre d’un parcours plus long.

Randonnée dans la forêt.
Salamandre tachetée.
Salle en haut de la petite grotte
Belle colonne
Tuyau plein de concrétions
Colleague for scale
Reste d’aménagements en bois
Immeubles à Eaux-Chaudes
Eaux-Chaudes et montagne

Chemin de la Mature

Randonnée du premier mai avec deux collègues. On a pris le chemin de la Mature, une voie taillée à flanc de montagne qui servait sous Louis XIV au débardage des troncs qui servaient pour les chantiers navaux. Le chemin est assez impressionnant mais pas très long. On a fait l’ensemble de la randonnée, avec une boucle par le col d’Arras, en 3h. Très beau temps, et passage par le village voisin de Borce histoire de voir les sites s’il était joli. L’église est mignonne et récemment rénovée, la mairie est dans une ancienne maison fortifiée, par ailleurs c’est beau comme un village de montagne, mais avec rien de particulier qui dénote.

Paroi
Fort du portalet
Chemin de la Mature (colleagues for scale)
Arbre
Église de Borce
Vitral de l’église. C’était étonnant parce que y’avait une forte prédominance de la déco à base de saints saurochtones. On pourrait imaginer une histoire de dragons dans la région. Une vouivre qui bouchait la largeur du chemin de la Mature en se lovant contre la montagne ?