Archives pour la catégorie Pyrénées-Atlantide

I feel good, de Gustave Kervern et Benoît Delépine

Comédie française de 2018. Jean Dujardin joue un peu paumé qui croit totalement au discours néolibéral. Il cherche l’idée que le rendra « immensément riche » et ne fait pas grand chose d’autre. N’ayant plus aucune ressource, il rejoint sa sœur qui dirige le centre Emmaüs de Lescar, dans les environs de Pau. Là, il tente de vendre l’idée qu’il a enfin trouvée à divers compagnons travaillant dans le centre.

Ça se regarde, mais c’est pas le film du siècle. Y’a des longueurs, des scènes où on sait pas trop où elles vont, des moments pas très subtils. Y’a des trucs cools aussi, mais on aurait voulu que le film élabore plus dessus. Par exemple les compagnons qui jouent de la musique de nuit dans le centre endormi. Le film s’en sert juste pour marquer le passage du temps, mais ça donne parmi les scènes les plus jolies. Les péripéties du voyage en Bulgarie aussi, sont parmi les moment les plus sympa du film, mais totalement annexe à son propos : la limousine bricolée, la visite du monument abandonné (aparté : raaaah, j’ai tellement envie d’aller l’explorer), la dispersion des cendres sur les flammes jumelles… Bref, tout les moments où le film fait un peu de la poésie sont cools, mais ils sont pas vraiment reliés au reste du film. Je pense que j’aurai préféré un documentaire un peu poétique sur le centre Emmaüs, dans l’absolu. 

École abandonnée.

Ça faisait quelques temps que je n’avais pas pris de photos, et encore plus de temps que je n’avais pas fait d’exploration. Deux choses rattrapées par ce dimanche pluvieux, avec l’exploration de cette école de communication abandonnée, sise dans une villa bourgeoise du Sud-Ouest de la France. Beaucoup de photos ratées : ça faisait trop longtemps que je n’avais pas photographié dans la pénombre, j’avais oublié qu’il faut prendre des appuis stables pour éviter les photos floues et grainées de partout. Bon, y’en avait quand même quelques unes de récupérables. Le bâtiment était beau, plusieurs étages, des dépendances derrière que je n’ai pas pris le temps d’explorer en raison de la pluie. Très peu de tags à l’intérieur, ce qui limite un peu l’intérêt photographique il faut le dire, même si l’architecture offre déjà pas mal de beaux éléments à découvrir.

Approche
Vue d’ensemble
Serre et couleurs d’automne
Serre fortifiée
Noir et blanc et couleur
Voie humide
Brûleur
Cheminée, détails
Cheminée, détail
Vers Labo
Panneau de texte
Porte verte
Sol bleu
Couloir et portes
Mansarde et cloison défoncée
Couloir
Cheminée « risques biologiques »

Lac du Montagnon d’Iseye

Randonnée avec mes colocs, avec bivouac au lac du Montagnon d’Iseye. Marche d’approche en solitaire, arrivée vers 20h, dans la brume, réveil matinal pour profiter du lever de soleil sur les montagnes.

Marche d’approche
Lever de soleil sur les Pyrénées
Lever de soleil 2
Lever de soleil 3
Lac du Montagnon au matin
Le lac avec les montagnes en fond
Chevaux sur la crète
Le lac vu d’en haut

Union et Éclipse

Quelques photos de L’Union et ma tentative de prendre l’éclipse de Lune en photo lors de la Nuit des Étoiles organisée par la Cité de l’Espace.

Reproduction du module Квант-1 de la station spatiale Мир
Encore éclipsée
Fin d’éclipse
Chemin au bord du lac de l’Union
Place de la mairie de l’Union
Cèdre dans un parc de l’Union
Église de l’Union

Toulouse, le retour

J’avais passé un peu de temps à Toulouse il y a 3 ans, en août 2015. J’y suis revenu pour une semaine de vacances entre amis. Nous étions hébergés à l’Union et disposions d’une piscine, nous n’avons donc pas énormément vu Toulouse. Mais nous nous y sommes tout de même promené deux jours, et avons fortement apprécié l’offre de librairies (notamment  Terra Nova, la librairie des gauchistes).

Quelques photos prises au fil des promenades :

Sculpture dans le jardin Compans Caffarelli
Immeuble moderne
Arbre blessé dont on voit le cœur
Immeuble moderne
Toits végétalisés
Street-art : fantôme
Street art : photo collée depuis le point de vue où elle a été prise
Immeuble de briques rouges
Immeuble de briques rouges
Clocher de Saint-Sernin

Gorge de Kakuetta et sommets pyrénéens

Randonnée avec deux de mes colocataires. Nous sommes allés visiter la Gorge de Kakuetta, un canyon creusé par un torrent de montagne. Le site est magnifique, accès payant qui sert à entretenir les aménagements, à un tarif très raisonnable et largement justifié. La randonnée elle-même était courte (3h en tout en comptant les pauses), mais on a un peu vu du Béarn et du Pays Basque en se rendant sur le site. Après la randonnée nous sommes montés à la frontière (dans l’espoir déçu de trouver du chocolat à des prix ridicules), changement instantané d’atmosphère. Nous nous sommes retrouvés dans la brume sur des prairies rases, entre des vaches et des troupeaux de moutons, dans une atmosphère que j’aurai davantage associé à l’Irlande qu’à l’Espagne.

Végétation surplombant le canyon
Ponts
torrent et végétation ensoleillée
Dans le canyon
Écoulements
gorge étroite
Canyon et promenade aménagée
Lac en sortie du canyon
Pyrénées embrumées
Prairies de crète
Brume sur la frontière

Déambulations paloises

Promenade entre le boulevard des Pyrénées et le stade d’Eaux Vives. Des bâtiments abandonnés et des espaces intersticiels dont l’esthétique me plaît fort.

Traverse rouillée
Arche et végétation
Pont abandonné
Ancien transformateur électrique
Hangar désaffecté
Mini-château d’eau
Boulevard des Pyrénées vu d’en bas
Vue sur le piémont des Pyrénées