Wendy, de Benh Zeitlin

Adaptation de Peter Pan sorti en 2021. Wendy est la fille d’une famille pauvre du Sud des États Unis. Petite, elle voit un enfant sauter sur un train où une figure mystérieuse l’accueille, et disparaître. Elle devient fasciné par les trains qui passent sous les fenêtres de sa chambre et des années plus tard, elle embarque avec ses deux frères sur un train. Elle y rencontre Peter, un enfant qui refuse de grandir qui va l’amener sur une île où il vit libre avec une tribu d’enfants qui ne vieillissent jamais… Bon, l’histoire de Peter Pan quoi. Mais l’adaptation de Zeitlin est fort réussie. Le contexte est modernisé, certains éléments sont supprimés : les fées, le crocodile. On voit la genèse du capitaine Crochet concomitante au séjour de Wendy sur l’île et comment il devient un adversaire de Peter, d’abord réel puis narratif. Les fées et les sirènes (et le rôle de Wendy dans l’histoire originelle) sont mixées en une seule créature, la Mère, une baleine magique qui protègerait les enfants de l’île. Le fait de faire des pirates des enfants perdus qui n’ont pas réussi à ne pas vieillir est intéressante et explique leur opposition à Peter, là où c’était un donné dans l’histoire originelle.

Après il y a tout ce qui est propre à l’univers de Zeitlin, avec des acteurs jeunes qui sont lâchés dans la nature, ce qui rend très bien avec l’histoire de Peter Pan (prochaine adaptation, Sa Majesté des Mouches ?), et le côté communauté pauvre, que l’on retrouve à la fois dans la famille de Wendy et chez les pirates.

Globalement j’ai bien aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.