Réparer les Vivants, de Maylis de Kerangal

J’avais bien aimé Corniche Kennedy de la même autrice, j’ai été un peu déçu par celui là. Déjà parce que c’est vraiment exactement la même écriture, et puis parce que y’a un peu trop de jeu sur l’émotion par certains côtés, et que les personnages sont parfois de gros clichés un peu malaisant (l’infirmière qui couche avec son mec à l’improviste au milieu des poubelles, vraiment ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.