Science, it’s a girl thing.

Parlons un peu de mon labo ; en ce moment je bosse au dans un institut de recherche français, dans un labo avec de jolis panneaux « Attention Radioactivité » autour. Toujours rassurant. Je ne donne pas plus de détails parce que sinon la sécurité du labo me crible de balle et me déporte.

Bref, le titre de cet article vient d’une campagne de l’UE pour promouvoir la science auprès des femmes. Campagne ignominieusement ratée et affreusement sexiste. Et je me dis qu’ils auraient bien mieux fait de le tourner dans mon labo, leur clip. Parce que c’est un labo quasi entièrement féminin (et jeune), avec différentes nationalités et langues parlées. Elles sont dynamiques, bossent sur un truc super visuel (avec des fluorophores tout shiny) et c’est bien rafraichissant après la communauté très masculine que je fréquentais au Kenya (surtout avant l’arrivée de Janis Joplin).
Bref, elles sont au taquet sur leurs manips et leurs interprétations et je suis dans mon coin à remplir des bases de données sur ordinateur.

Sinon les trajets en vélo se passent bien, je galère chaque jour un peu moins sur la montée de Chatillon. Par contre il (le vélo) a clairement besoin d’une révision de début de vie, puisque le troisième plateau est juste une option « déraillage instantané ». Ce qui est désagréable quand t’es à fond dans une descente.

Enfin, un des blogs de l’année dernière a repris du service. Il a franchi l’Atlantique mais reste en francophonie, puisque de Montréal, son rédacteur a migré à Bruxelles. Vous trouverez donc sur I just love sound (dispo aussi dans la barre latérale) des images issues tout droit d’expériences sur l’acoustique des salles de concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.