Lac Naivasha

Enfin une sortie en dehors de Nairobi ! Ayant discuté un peu avec Christophe, en thèse à l’ICIPE, et le courant étant passé, nous nous sommes planifié une escapade sur les bords du Lac Naivasha, le plus proche des lacs de la Vallée du Rift. (Point géologie pour les novices : le Rift, c’est cette vallée qui court du Sud de la Mer Rouge jusqu’au Zambèze (ceci n’est pas copicollé de Wikipédia, pas du tout). C’est une séparation qui est en train de se faire entre la plaque lithosphérique africaine et la protoplaque somalienne. Du coup c’est plein de phénomènes étranges comme des lacs de souffre et des géologues extatiques.)

[googlemaps https://maps.google.fr/maps?hl=fr&q=Lake+naivasha&ie=UTF8&hq=&hnear=Lac+Naivasha&gl=fr&ll=-0.775384,36.371476&spn=0.186406,0.338173&t=h&z=12&output=embed&w=425&h=350]

Nous sommes partis en matatu (point Kenya : les matatus ce sont des taxis collectifs d’une capacité de dix personnes qui en transportent en moyenne seize, avec un style de conduite tout en adaptabilité, puisqu’ils n’hésitent pas à passer dans une station-service pour doubler sept voitures à l’arrêt sur la route embouteillées), pour un trajet de deux heures. Arrivés à Naivasha, nous en prenons un second pour rallier la YMCA où nous posons nos affaires, puis re-matatu pour aller à Crescent Island, une presqu’ile en croissant de lune qui s’enfonce dans le lac. Il y a une myriade d’animaux dessus. Pourquoi donc ? Parce que c’est ici qu’a été tourné Out of Africa. Les animaux ont été apportés pour le tournage et un grillage posé à l’extrémité de la presqu’ile. Sans prédateurs, ils se sont multipliés.
Nous sommes restés là une heure alors que le soleil se couchait.

Retour à la YMCA dans un matatu bondé, repas du soir et dodo à 22h.
Le lendemain, réveil à cinq heure quarante-cinq, petit déjeuner à six, puis nous enfourchons les vélos loués à la YMCA pour nous diriger vers l’entrée du Hell’s Gate National Park. Nous sommes arrivés les premiers à l’entrée du parc, et vingt mètres après nous avons vu un phacochère et un impala traverser la route.

On distingue les colonnes de basalte. Tout le rift à un volcanisme actif et le basalte créé, très solide, résiste à l’érosion et forme ces falaises.

Ce fut un festival durant toute la traversée du parc jusqu’à la gorge de Hell’s Gate, nommée ainsi par les massais qui avaient été coincé dedans lors d’une éruption où un flot de lave avait dévalé le canyon. Nous avons visité la gorge (qui a servi de lieu de tournage à Tomb Raider) avec un guide massaï avant de retraverser le parc en sens inverse. Matatu jusqu’à la ville, samossas pour déjeuner, puis retour somnolant jusqu’à Nairobi.
L’eau qui ruisselle ici provient d’une source chaude, témoin du magmatisme présent sous la surface. L’eau chaude fournit un milieu idéal pour le développement de colonies bactériennes dont le métabolisme donne cette couleur verte

13 réflexions sur « Lac Naivasha »

  1. Une question pour Alexandra, élue spécialiste des biofilms: Sais-tu si les traînées vertes de la photo sont des Cyano ou des Archées? Ou carrément d’autres bactéries? :)

  2. Une question pour Alexandra, élue spécialiste des biofilms: Sais-tu si les traînées vertes de la photo sont des Cyano ou des Archées? Ou carrément d’autres bactéries? :)

  3. Je dirai plutôt des cyano. Comme c’est vert, ça doit probablement être photosynthétique et du coup, je ne sais pas trop si il existe des Archées photosynthétiques.
    Sinon ça peut aussi être des algues ?… Enfin je ne suis pas très sûre non plus…

    1. Oui tu as sûrement raison, ce sont des cyano ou des algues. D’ici on ne voit pas très bien. Aurélien, tu aurais pu monter un échantillon entre lame et lamelle!!

  4. Je dirai plutôt des cyano. Comme c’est vert, ça doit probablement être photosynthétique et du coup, je ne sais pas trop si il existe des Archées photosynthétiques.
    Sinon ça peut aussi être des algues ?… Enfin je ne suis pas très sûre non plus…

    1. Oui tu as sûrement raison, ce sont des cyano ou des algues. D’ici on ne voit pas très bien. Aurélien, tu aurais pu monter un échantillon entre lame et lamelle!!

  5. Ce que tu es parti faire au Kenya? Ben visiter des réserves naturelles, des sites sublimes, apprendre le swahili, le tout sous une douce chaleur. Non? Il y avait peut-être autre chose…

  6. Ce que tu es parti faire au Kenya? Ben visiter des réserves naturelles, des sites sublimes, apprendre le swahili, le tout sous une douce chaleur. Non? Il y avait peut-être autre chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.