Niagara and Canada

Hier, nous avons atteint le Septentrion de notre périple avec un arrêt aux chutes du Niagara.
Les chutes, c’est de l’eau (beaucoup), un dénivelé, des touristes (étonnamment peu), des Kaways jaunes et des sandalettes d’une élégance rare, des idiots qui vont se percher quasi sous les chutes équipés des items précédents, et des milliers de photos identiques.

Ensuite, nous sommes allés au Canada. Je pense que c’est la toute première fois que je passe une frontière à pied. L’entrée coté États-Unis est derrière un bâtiment, coincé contre un parc, on a vraiment pas l’impression d’aller vers la frontière entre la première puissance mondiale et un de ses alliés riches et influents.
Toronto ressemble énormément aux États-Unis, avec une énorme zone touristique qui jouxte la frontière.
On a fait les photos d’usage une fois de plus, sur la frontière même.

Jeu-concours : estimez le nombre de touristes détenteurs d’une photo identique.

Mon swag n’a que faire de ce kaway

Le monstre des chutes

Aujourd’hui, ce fut baignade dans le lac Érié et shopping dans un centre commercial constitué de magasins de sorties d’usine. Nous avons déjeuné dans un Five Guys, fast-food qui a révolutionné ma conception du hamburger : excellent steak, produit frais, cacahuètes dans leur cosse en apéritif pour patienter en attendant la commande, le restau ne puait pas la vieille huile de friture… Bref l’antithèse du MacDo français.

7 réflexions sur « Niagara and Canada »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.