Un WE ordinaire

[gigya src= »http://grooveshark.com/widget.swf » width= »250″ height= »300″ wmode= »window » allowScriptAccess= »always » flashvars= »hostname=cowbell.grooveshark.com&songIDs=23145406,23027726,28915385,8501192,33435628&style=metal&p=0″ img class= »alignleft wp-image-44″]
[EDIT : J’ai passé la nuit de Dimanche sur Mari0, un mashup de Portal et Super Mario Bros. Now I’m thinking with mushrooms.]

On a commencé tranquillement le vendredi soir par une pendaison de crémaillère chez nous. Un grand rassemblement IFP et assimilé-e-s.

Le samedi, réveil laborieux, on part à la plage vers 16h (j’ai dit laborieux). Une heure de plage, je me suis un peu baigné (en maillot long et chemise, les indien-ne-s sont très pudiques). Il y a un fort courant de fond qui tire vers le large, quasi-personne dans l’eau (peu d’indien-ne-s savent nager). Ensuite, petite virée dans la banlieue d’Auroville pour découvrir un spa tenu par des soixante-huitards assumés. Le truc est perdu dans la forêt au bout d’une piste de latérite, un vrai cliché, mais cependant magnifique.

Le soir, fête chez Romain et Julie (décidément… Le WE dernier aussi), pour inaugurer leur nouveau pendal (toit en branchage au dessus de la terrasse, le précédent avait été détruit par le cyclone de Janvier.

Le dimanche, réveil tardif aussi, balade dans le Sunday Market de Pondy, acquisition de tongs, d’un câble RCA/Jack, prise de photos et surtout découverte du Café des Arts, café tenu par des français-es avec du wifi et une bibliothèque en libre service. Je pense que j’ai trouvé où passer mon temps libre.

On va essayer d’être un peu plus activs*, peut-être sortir de Pondy le week-end prochain (j’ai probablement déjà dit ça le week-end dernier…)

*Ceci n’est pas une faute de frappe, c’est un néologisme qui se veut comme la forme neutre de active/actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.