Little Inferno, de Tomorrow Corporation

Un jeu par le même studio indépendant que World of Goo, 7 Billion Humans et Human Resources Machine. C’est assez court – je l’ai fait en 4h – et basique : on est devant une cheminée, on peut brûler des objets pour récolter des pièces et acheter plus d’objets. Si on fait des combos prédéfinis, on peut récolter des timbres, accélérant la livraison des objets. Ce qui est intéressant c’est l’histoire autour :

On comprend peu à peu que le monde s’enfonce dans un hiver permanent. Une mystérieuse entreprise, la Tomorrow Corporation, a créé les cheminées et les catalogues d’objets à brûler. Mais en même temps c’est une activité hautement addictive et les gens ne font plus que ça. Une fois le dernier combo débloqué, le jeu bascule sur un petit épilogue narratif ou on sort de chez nous pour aller demander des explications à la fondatrice de la TC, qui quitte la planète dans une fusée en nous souhaitant bonne chance pour trouver le sens de la vie, puis on part en quête de notre ancienne voisine qui avait visiblement compris toute l’histoire bien avant nous et est partie à la plage. Sic. Ca a l’air très wtf résumé comme ça mais ça marche plutôt bien ingame. Y’a des points contextes pour le confinement avec les gens coincés devant leur cheminée, et ça pourrait aussi être une vision alternative et à hauteur de perception d’un citoyen de Frostpunk (je m’aperçois à la faveur de cet article que je n’ai jamais fait d’article sur Frostpunk alors que c’était cool).

Et y’a le même style de graphiques barrés que dans tous les jeux de Tomorrow Corporation.

1 réflexion sur « Little Inferno, de Tomorrow Corporation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.