Nightfall, d’Asimov et Silverberg

Un concept intéressant : une planète dans un système solaire avec 6 soleils, où la conjonction des astres fait que la surface est toujours éclairée. Comment réagirait la population si soudainement la nuit tombait ? J’ai pas été fan de l’exécution cependant (je pense qu’il est temps d’admettre que je n’ai jamais été enthousiasmé par l’écriture de Silverberg). Y’a des bon morceaux néanmoins (c’est intéressant d’avoir un passage conséquent du livre qui se passe après la Nuit), mais ça reste pas mal de la SF à la Papa dans le style, et la conclusion est bien pourrie (« ouais, rejoignons le système religieux fondamentaliste et ultra-élitiste perrave, on pourra le changer de l’intérieur ! Youpi ! »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.