Parlons boulot

Parlons un peu de mon stage. Il y a un côté très bricolage qui est assez sympathique. Par exemple hier on a démembré une palette, on a découpé les planches, construit un support en bois et aluminium, mis des caméras dessus, configuré des petits ordinateurs pour qu’ils contrôlent les caméras, orienté les caméras vers là où seront plantés les arbres que l’on suit.

Parce que oui, à la base on suit des plantes. Le but, c’est de construire un modèle de croissance des plantes. Donc on les regarde pousser, on fait des mesures dessus, et on regarde les relations entre la croissance des différentes parties de l’arbre.
On fait aussi des photos qu’on analyse avec des logiciels de reconnaissance d’image pour obtenir des surfaces, des longueurs plus facilement qu’à la main.
Après moi je prends la masse de données que l’on a et je fais des statistiques dessus pour tenter de trouver des relations intéressantes et qui sont statistiquement significatives : c’est-à-dire qu’on montre que la relation se retrouve sur suffisamment d’individus pour que y’ai très peu de chances que l’on soit tombés dessus juste par hasard.

Le genre de truc qu'on obtient
Le genre de truc qu’on obtient

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.