Philly, baby!

Après une dernière journée en Pays Amish, j’ai abandonné les parents ce matin pour me consacrer à la partie solitaire de mon périple. La première étape fut de prendre Amtrak entre Wilmington et Philadelphie (une ville dont le nom ne veut PAS dire « amant des dauphins » d’après mes grands-parents) pour retrouver Jarred (insérez ici un montage de retrouvailles sur fond de soleil couchant avec des violons sirupeux en fond sonore), mon colocataire de Californie. Il m’a emmené manger « the best cheesesteak of Philly », une spécialité de la ville faite de fines tranches de steak recouvertes d’oignons et de fromage entre deux tranches de baguette. Il m’a montré le champ où Benjamin Franklin est censé avoir réalisé son expérience avec l’orage, la clef et le cerf-volant (« It’s just a field, man, we don’t know for sure if it’s the one anyway »). Nous sommes ensuite passés chez lui où j’ai rencontré ses parents et où nous sommes restés devant les JO et la télé pour le reste de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.