Auroville, déménagement et déplacements

Bientôt deux semaines passées, et nous commençons à être bien installés. Nous (=Mathilde, Florence et moi) avons quitté la Guest House de l’IFP hier pour prendre une chambre dans une location, ou nous serons un peu plu à l’aise. EN effet, à l’IFP entre le gardien qu’il faut déranger à chaque fois que l’on veut rentrer un peu tard (= 22h ici), l’absence de cuisine, et le fait d’être à deux par chambres… Nous avons donc migré un peu plus au Sud. Il y a un peu de trajet pour rejoindre l’IFP du coup, mais ce n’est pas grave puisque nous avons loué… Un scooter ! Répondant au doux nom de PY0179513 pour le moment, il nous permet d’être un peu plus indépendants, un peu plus au contact de la population aussi (parfois un peu trop au contact, même). Nous l’avons utilisé hier pour aller à un concert de musique africaine dans les faubourgs d’Auroville. Auroville, même la petite partie que l’on a vu, c’est assez particulier. Au début, t’es en face de tels clichés de hippies que tu te sens des envies de te lever tôt, penser à la présidentielle en te rasant, et rendre la France Forte en leur inculquant la valeur travail à tous. Ça se calme avec le temps, et ils sont sympa au final même si ça fait assez illuminés et assez ghetto pour blancs (non pas qu’à l’IFP on soit très cosmopolites non plus, mais au moins on vit dans la même ville que les indiens et on fréquente ceux qui travaillent avec nous.) La prochaine fois que j’y vais, je tenterai même de parler avec un Aurovillien pour voir. Sinon, je suis allé à l’hôpital pour faire mon vaccin contre la rage ce matin. J’en ai profité pour faire examiner une sale écorchure que j’ai au bras gauche : elle cicatrise bien, aucune douleur, mais on voit clairement une traînée rouge remonter le long d’une veine depuis l’écorchure, et j’ai le bras un peu raide. le docteur m’a demandé si j’étais à jour sur le tétanos, et devant ma réponse positive (merci maman d’avoir insisté pour que je fasse mes rappels avant mon départ), m’a juste prescrit une pommade à mettre sur l’écorchure. Bref, si je reviens sans mon bras gauche, vous saurez pourquoi. Un dernier point : Il n’y a pas internet dans mon nouveau foyer. Pas Internet. PAS INTERNET. Tout ça pour dire que je risque d’updater le blog un peu plus difficilement. Ou de travailler moins.

4 réflexions sur « Auroville, déménagement et déplacements »

  1. Je n’ai pas non plus internet chez moi (les précédents locataires ont laissé une jolie dette de 600$). Résultat : je passe plus de temps au labo. ^^

    BTW, ton scooter a besoin d’un nom. Et tu sais que c’est important pour nous !..

  2. Ah, j’ai tellement honte ! J’ai oublié mon affiche de la Nuit à Lyon (pourtant je l’avais préparée…) donc je ne pourrais pas la prendre en photos sur le dôme du VLT…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.