The Test, de Sylvain Neuvel.

Nouvelle canadienne d’anticipation. Dans le futur proche, un homme qui aspire à être naturalisé citoyen britannique passe le test de citoyenneté pour l’ensemble de sa famille, mais l’examen écrit va être hijacké par un groupe armé. Spoilers ci-dessous.

Ça m’a laissé assez froid. On est vraiment sur un format nouvelle, mais avec un twist qui arrive assez tôt ; une fois passé la révélation que le véritable test pose des questions débattables de neuro-éthique pour mettre le sujet dans un environnement où lui doit faire des choix éthiques, la suite de l’histoire n’est pas passionnante : oui le processus de naturalisation est complètement inhumain, mais bon, la gestion des migrant.es est déjà inhumaines telle qu’elle est faite par l’Occident actuellement, je ne trouve pas que le setup d’anticipation apporte grand chose de plus. Par ailleurs les deux personnages principaux manquent singulièrement de relief. Oui le dentiste et candidat est un gentil iranien, mais on empathise absolument pas avec lui. Et la façon dont est construite l’histoire, on sent que certaines choses n’existent dans l’univers que parce que c’est pratique pour faire avancer l’histoire. Donc bof.

On sent que l’idée c’était de faire un truc Black mirroresque, mais ça a les défauts des saisons les plus récentes, ça n’apporte pas vraiment une questionnement éthique et social, ça en prend le prétexte sans vraiment explorer les trucs à fond, et ça sert de justification pour ne pas approfondir les persos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.