Microbe et Gasoil, de Michel Gondry

Deux collégiens versaillais qui galèrent à s’intégrer dans leur environnement bourge et conformiste (en restant quand même pas mal bourgeois et conformiste eux-mêmes, tbh) décident de construire une voiture autour d’un moteur de tondeuse à gazon et de partir en road-trip sur leurs deux mois d’été, chacun disant à sa famille qu’il passe ses vacances dans la famille de l’autre.

C’est sympa à voir. Les deux comparses ont déguisé leur voiture en cabane de jardin ; faute de pouvoir la faire homologuer pour une circulation sur les routes, ils peuvent se camoufler à l’approche de la police. Ils ont de grandes discussions de collégiens sur l’apparence, la conformité, l’influençabilité, les filles (les personnages féminins du films sont pas légion et assez clichés, hélas).

C’était sympa à voir, sans être un des meilleurs Gondry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.