À côté de la galerie Itinerrance

Spot habituel de street art dans le XIIIe. J’ai été un peu déç, il y avait de jolies œuvres cette fois-ci encore, mais surtout beaucoup d’œuvres scripturales, du coup des pochoirs pas fous, avec des textes qui font un peu mots d’esprits pour chaînes de courriels. C’est très consensuel.

Stopping by Woods on a Snowy Evening, adapté ?
Maryoly
Un jour mon heure viendra
Je suis donc mort en 1827
I am not dead yet – Barny
écrire sur les murs crée une forte dépendance – femme meuble

Kristy
Adey

lerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.