Dark, de Baran bo Odar

Je recommande la saison 1, et ça vaut le coup de la regarder sans rien en savoir.

Série allemande produite par Netflix. Dans la petite ville de Winden, la disparition du fils d’un policier réveille le souvenir de la disparition de son frère, 33 ans auparavant… On dirait un polar poisseux, présenté comme ça, mais ça part rapidement dans une toute autre direction. La série alterne entre les deux époques, et une bonne partie des habitants de Winden semble cacher un secret plus ou moins grave. Mais parmi tous ces secrets, certains semblent impliquer une bonne dose de voyage dans le temps… C’est très réussi en terme de photographie, il y a de beaux plans, de belles couleurs. Les acteurs jouent globalement très bien, et on voit que le scénario a été bien réfléchi avec les révélations progressives de ce que cachent les personnages. Beau travail de casting aussi pour faire correspondre les acteurs des deux époques en terme de physionomie.

La saison 2 rajoute des éléments intéressants mais globalement je l’ai trouvé un peu trop confuse : trop de personnes voyagent dans le temps par rapport à la première, et certains éléments semblent insérés sans bien coller à ce qui a été présenté dans la première (l’histoire d’Ulrich notamment). Un peu trop de personnages qui savent tout parce qu’ils ont déjà vécu les éléments mais qui ne disent rien face caméra juste parce qu’il faut préserver le suspense de la série. Et ça va empirant dans la confusion au fur et à mesure de la saison. La saison 3 sera la dernière, je vais regarder mais j’ai peur que ça devienne beaucoup trop bordélique par rapport à la 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.