Déambulations paloises

Promenade entre le boulevard des Pyrénées et le stade d’Eaux Vives. Des bâtiments abandonnés et des espaces intersticiels dont l’esthétique me plaît fort.

Traverse rouillée
Arche et végétation
Pont abandonné
Ancien transformateur électrique
Hangar désaffecté
Mini-château d’eau
Boulevard des Pyrénées vu d’en bas
Vue sur le piémont des Pyrénées

Aventures en fanfiction.

J’en ai pas spécialement parlé sur ce blog, mais j’écris des fanfics de temps à autre. Je les publie sur Archive of our Own, un des gros sites de fanfic. Ce qui m’a valu récemment un échange de courriel surréaliste avec une des instances du site. En gros, la question était de savoir si certains des textes que j’avais écrit relevaient de la fanfiction ou non.

Je vous reproduit l’échange de courriel-ci dessous :

From: AO3 Abuse
To: BlueFloyd
Subject: Re:[## REF ##]  Comité Modération d’AO3 : Suspension de votre compte

Hi BlueFloyd,

Thank you for your contact. We have reviewed your case and determined that your works are fanworks. We have lifted your suspension, effective immediately, and apologise for any distress you experienced as a result of this process.

You are welcome to host the work « Fifty Shades of Bat » elsewhere and link to it from your profile or from the author’s notes of another work. However, we require that there be some fanwork in your post, and therefore a link posted by itself would be considered a non-fanwork and not appropriate for the Archive.

For security reasons, the AO3 Policy and Abuse committee will only ever contact users through their emails. It is the responsibility of users to ensure that they have an up-to-date email address, but you are welcome to change your email here: [[lien pour changer l’email]]

We hope that this information is of help.

Yours,

AA
AO3 Policy & Abuse

>    —- On Sat, 12 May 2018 21:18:00 +0000 BlueFloyd  wrote —-

> Bonjour Comité de Modération, / Hello Abuse Comittee,

> Version fr / French version (english below)
> Je souhaiterais faire appel de la suppression des deux œuvres “La Théorie des Anciens Astronautes” et “La Malédiction des Pyramides”. Dans le courriel ci-dessous, vous justifiez la suppression de ces deux œuvres au motif qu’elle ne sont pas des œuvres de fans. De mon point de vue, l’écriture de ces œuvres était clairement faite dans une perspective fan. Ces deux œuvres s’inscrivent dans la même idée, à l’intersection de 2 fandoms : Historical RPF, un fandom clairement identifié sur AO3, et conspiracy theories, (le fandom ne me semble pas exister en tant que tel sur AO3 mais le « creepypasta fandom » existe, j’argumenterai que les théories du complot sont le même genre d’objet que les creepypasta, et sont des œuvres communes à partir desquelles on peut produire des fanfictions). L’idée était de traiter deux événements historiques contemporains (la conquête spatiale dans un cas, la création du centre d’entreposage des déchets radioactifs de Bure dans l’autre) comme s’il s’agissait de théories du complot réfutées par des experts, en dressant des parallèles avec d’autres événements (la construction des pyramides, ou la théorie du complot postulant qu’il y a eu des contacts dans l’Antiquité entre l’Humanité et des extraterrestres). Il s’agit donc de la transposition d’un récit (historique) dans un autre contexte (complotiste), suivant un mécanisme similaire à celui que l’on peut trouver dans des fanfictions des plus classiques du type « coffeeshop AU », ou dans une transposition d’un oeuvre d’un genre littéraire à un autre.
> En résumé, ces deux œuvres ont été écrites comme des historical RPF, et sur cette base, je souhaiterais leur restauration dans l’Archive.

> Deux points mineurs additionnels :
> 1/ Vous signalez aussi dans votre courriel que l’œuvre « 50 shades of Bat » ( https://archiveofourown.org/works/14040414 ) contient trop de copier-coller direct d’une œuvre sous copyright. C’est indéniable, je suis désolé et je vais la retirer. Est-il acceptable de l’héberger ailleurs et de remplacer l’œuvre par un lien et une explication de pourquoi elle a été supprimée de l’Archive, où est-ce que cela serait aussi une entorse aux règles ?
> 2/ Point technique : je n’ai vu votre courriel qu’après une semaine de délai et je n’ai jamais vu le courriel du 26/01 que vous référencez, n’utilisant quasiment pas l’adresse courriel liée à mon compte AO3. Je ne sais pas si c’est quelque chose de techniquement envisageable avec l’infrastructure d’AO3, mais serait-il possible d’avoir des copies de ces courriels dans l’inbox interne au site ?

> En vous remerciant par avance de vos réponses (et de votre travail en général pour le site),
> — 
> BlueFloyd.
>
> __________________________________
>
> English version / Version anglaise :
>
> I would like to appeal against the deletion of my two works “La Théorie des Anciens Astronautes” and “La Malédiction des Pyramides”. In the email below, you explained the works were deleted because they weren’t fanworks. But I did wrote them as fanworks. Both works share a same idea, intersecting two fandoms: Historical RPF, a fandom identified as such on AO3, and Conspiracy Theories fandom (which isn’t categorized as a fandom on AO3, but « creepypasta fandom » is. Conspiracy theories have a lot of similarities with creepypastas, and are common works from which fanfiction can be derived). The idea at the core of my two fanworks was to consider contemporary historical events (spatial conquest in one work, the building of an center for stocking raioactive waste in France in the other) as if they were conspiracy theories debunked by experts, with parallels to others events (the building of the pyramids, the conspiracy theory about aliens visiting Earth during the Antiquity). So both works are transpositions of narratives (historical ones) in another setting (conspiracies), following a similar mecanism as the classic « coffeeshop AU » or any rewriting of a story in another literary genre.
> In short, both works were meant to be historical RPFs, and I would like to ask for them to be restored into the Archive on this basis.
>
> Two more minor points:
> 1/ In your email you also mention the work « 50 shades of Bat » ( https://archiveofourown.org/works/14040414 ) as citing too much of a copyrighted work. That’s true, I’m sorry and I will delete it. Is it acceptable to self-host it and to replace the work on the Archive by a link and an explanation of why it was taken down, or would it count as a rule violation as well?
> 2/ Technical point: It took me a week to see your email and I’ve never seen the email you sent me on the 26/01, as I almost never check the email account linked to my AO3 account. I have no idea if it is technically feasible to do so, but would it be possible to get copies or notifications of these kind of emails (abuse and technical ones) in the internal inbox of AO3?
>
> Thanks in advance for your answers (and a general thanks for your work on the Archive),
> — 
> BlueFloyd.

>> On 12/05/2018 21:33, AO3 Abuse wrote:
>> Bonjour BlueFloyd,
>>
>> C’est avec regret que nous vous annonçons que vos œuvres “La Théorie des Anciens Astronautes”, se trouvant auparavant à l’adresse https://archiveofourown.org/works/12095088, et « La Malédiction des Pyramides”, se trouvant auparavant à l’adresse https://archiveofourown.org/works/13965126 ont été signalées au Comité Modération comme n’étant pas des œuvres de fan.
>>
>> Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive) est un endroit dédié aux œuvres de fan. D’après la Section IV de nos Conditions d’Utilisation,> que vous avez accepté de respecter lorsque vous avez créé votre compte, seules les œuvres de fan peuvent être publiées sur AO3. Voici quelques exemples de travaux n’étant pas considérées comme des œuvres de fan : demandes de prompts, listes de prompts, textes débordant d’enthousiasme et de sentiments, martelage de clavier, œuvres fictionnelles ou non-fictionnelles n’étant pas liées au fandom, recherches de fanfics ou de partenaires de jeux de rôle, listes de recommandations, messages adressés à d’autres utilisateur-trice-s, réactions à des épisodes de séries, billets Tumblr et les autres types de contenu éphémère (tout ce qui est temporaire). (Pour plus d’informations sur le contenu autorisé sur AO3, veuillez consulter notre FAQ “Conditions d’Utilisation” : http://archiveofourown.org/tos_faq#fanwork_kind).
>>
>> Par conséquent, vos œuvres ont été supprimées d’AO3.
>>
>> Le 26 Janvier 2017, nous vous avions envoyé un avertissement formel pour une violation similaire de nos Conditions d’Utilisation. Nous vous avions également indiqué que toute nouvelle violation des Conditions entraînerait une suspension temporaire ou permanente de votre compte. Comme ceci constitue votre seconde violation de la section IV, votre compte a été suspendu de manière temporaire jusqu’au 7 juin 2018. Dans le cas d’une troisième violation de nos Conditions, votre compte sera suspendu de manière permanente.
>>
>> Ces sanctions s’appliquent aux utilisateur-trice-s, et non à leurs pseudonymes ; les utilisateur-trice-s dont le compte a été suspendu n’ont pas le droit de créer un nouveau compte en utilisant une autre identité. Vous pouvez en lire plus sur les avertissements et les suspensions dans la FAQ de nos Conditions d’Utilisation : http://archiveofourown.org/tos_faq#content_faq.
>>
>> Au cours de notre enquête, nous nous sommes également rendu-e-s compte que dans votre œuvre « Fifty shades of Bat », se trouvant à l’adresse : https://archiveofourown.org/works/14040414, figure une quantité de contenu protégé par des droits d’auteur-e, qui dépasse celle préconisée par nos Conditions d’Utilisation.
>>
>> Selon la Section IV.D de nos Conditions d’Utilisation : “Les épigraphes et les citations courtes, y compris les citations des paroles d’une chanson et les vers d’un poème, sont autorisées. Une création qui se place dans le contexte d’une œuvre existante ou qui s’en inspire est autorisée. La reproduction intégrale d’œuvres sous droits d’auteur-e (chansons, poèmes, transcriptions, ou autres) n’est pas autorisée sans le consentement du/de la propriétaire des droits d’auteur-e.”
>>
>> Quand bien même vous n’avez pas reproduit le livre entier à l’identique, une très large portion de votre œuvre est du mot pour mot. Ceci excède de loin les « citations courtes » autorisées par les Conditions d’Utilisation.
>>
>> Par conséquent, cette œuvre a été cachée, et ne peut être vue que par vous-même et les administrateur-trice-s d’AO3, grâce au lien indiqué ci-dessus. Vous ne serez pas en mesure d’y accéder pendant votre suspension. Nous vous demandons de retirer les passages protégés par les droits d’auteur-e ou de supprimer l’œuvre entière d’AO3 dans les 7 jours suivant la fin de votre suspension (14 juin 2018). Si vous ne l’éditez pas, ou ne la supprimez pas avant cette échéance, un/une administrateur-trice AO3 s’en chargera. Si vous souhaitez faire appel de notre décision, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à répondre à cet e-mail.
>>
>> — 
>> AA
>> Comité Modération
>>
>> — 
>> Comité Traduction

Pacific Rim II: Uprising, de Steven S. DeKnight

Sympathique. Rien d’incroyable mais je l’ai trouvé plus réussi que le premier, le personnage de John Boyega est vachement cool. J’ai préféré la présentation de l’équipe de scientifique dans cet opus que dans le précédent. Le concept de la fusion Kaiju/Jaeger est assez cool, ainsi que les Jaeger recréé depuis les parties des Jaeger détruits, même s’ils auraient pu davantage insister sur le rafistolage dans leur esthétique (là on a l’impression qu’ils ont pris le temps de remettre une couche de peinture dessus à la fin. De façon générale pour moi les Jaeger sont trop esthétiques, ils seraient plus « crédibles » (ouais, j’ose utiliser « crédible » pour parler d’éléments de Pacific Rim) s’ils étaient un peu plus bruts de décoffrage, en métal brut avec les rivets visibles par ex).

The Last Jedi, de Rian Johnson

C’était joli, mais c’était long. De très beaux trucs visuels (le combat sur la planète avec des cristaux de sel rouge), mais pas grand chose qui se passe.

Un truc qui me frappe au passage dans cet épisode, c’est l’absence totale de gens pas impliqués directement dans le conflit : à trois gamins logeant dans une écurie près, les seuls civils que l’on voit ce sont des vendeurs d’armes, montrés comme riche et décadent. Dans les deux premières trilogies on voyait des planètes pas totalement désertes (Tatooïne, Coruscant, Bespin…) avec des gens qui vivaient leur petite vie civile, en composant plus ou moins avec qui l’Empire, qui la Fédération du commerce. Un effet lié à ça, c’est qu’on se retrouve avec une résistance qui a l’air totalement inexistante : à la fin du film, « la Résistance » c’est une grosse dizaine de personnes. Dans la trilogie originale tu avais une Résistance assez forte mine de rien, s’appuyant sur des systèmes entiers qui lui fournissait de l’appui logistique. Là que dalle, c’est une poignée de clampins coupée de tout et tou⋅te⋅s.

Et puis beaucoup de retournement/contre-retournement de situation (Luke est mort/non il était pas là/mais en fait il est mort quand même, Kylo est gentil/non il est méchant/non il se retourne contre son maître/mais c’est pour prendre sa place…) qui rallonge un peu inutilement l’histoire. Bref, un peu trop boursouflé comme film, less is more.

The Exorcist, série télévisée

J’ai regardé en un weekend les 2 saisons de 10 épisodes. C’était la bonne durée pour pouvoir tout regarder d’un coup (la série a été annulée après la seconde saison). Sentiments mitigés : clairement il y a des longueurs, beaucoup de répétitions, et on sent que la série ne sait pas toujours trop où elle va, avec les pouvoirs des démons et leur susceptibilité aux rituels et objets d’exorcisme qui varie énormément d’un épisode à l’autre selon ce qui est utile aux scénaristes. Donc clairement une série dispensable de ce point de vue là. Après, les personnages sont vraiment bien construits et attachants. D’une part le duo d’exorciste dont la dynamique fait toute la série, mais aussi la majorité des personnages secondaires (exceptés ceux qui sont dans la hiérarchie de l’Église).  Ils sont intéressants, divers, subtils, c’est assez cool. Globalement je pense que y’a beaucoup à dire sur les modèles de masculinité présentés par cette série (mais par quelqu’un qui s’y connaît plus que moi)

State of the Machin

Une année de plus, un bilan annuel de plus.

J’ai déménagé il y a une semaine et quelque à Pau, après avoir signé un CDI dans un cabinet de conseil qui y est situé. J’ai pris une chambre dans une colocation en centre-ville, c’est plutôt sympa pour le moment. Quand il ne pleut pas c’est très joli (cf photos infra), mais il pleut beaucoup. À voir si je supporte sur le long terme. A priori je suis là pour minimum un an, très probablement 2, ayant une mission dans la Grosse Entreprise dans laquelle je travaillais déjà l’année précédente, mais côté R&D cette fois. L’ambiance de travail est plus détendue qu’au siège à Paris (on peut venir en T-shirt ! La folie !). Le lieu de travail est organisé en format campus, avec des vélo en libre service pour se déplacer dessus, et un vestiaire et un atelier pour réparer son vélo sur place. Ça c’est plutôt cool. J’attends encore de voir l’ambiance au quotidien mais ça se présente bien.
J’ai descendu mon vélo ici, j’ai pris le temps de le réparer un peu (resserrage de freins, nouvelle roue arrière avec un axe pas tordu, cf infra pour la photo du matériel que je me suis créé à la volée pour réussir à desserrer la roue).
Côté habitation, j’ai une grande chambre dans une colocation avec 4 autres personne. Ils sont sympa (même s’ils regardent un peu trop la télé et chantent trop peu l’Internationale, mais j’entends bien faire changer ça). Ils vont probablement tous partir au cours de l’année cependant, faut voir comment seront les colocs suivants. Je suis sorti un peu avec elleux, histoire de voir des gens et de découvrir un peu la partie sociale de la ville. J’ai aussi quelques membres de la famille côté paternelle en ville, il faut que je les fréquente aussi. Globalement je voudrais trouver des gens avec qui faire des randos ou des explorations des environs de Pau. Ça a l’air d’être pas mal dans l’esprit des gens ici (le Décathlon où je suis allé acheter ma roue de vélo était abondamment fourni en matériel pour les sports de montagne), mais il faut réussir à déjà les connaître un peu. Et que la pluie se calme un peu parce que ça démotive quelque peu. Encore que si je trouve des gens avec qui faire de la spéléologie… (je crois que y’a des clubs sportifs tournés vers tout ça dans le CE de Grosse Entreprise, à voir si c’est une bonne porte d’entrée quand je pourrais y accéder).

J’ai géré le déménagement sans trop de problème comme un vrai adulte™. Je me suis totalement fait arnaquer par Pôle Emploi par contre : « hey, vous avez eu un paiement de vs jours de congés pas pris à la fin de votre emploi précédent ? Eh bah c’est tout ça qu’on retire de vos indemnités ! » (enfin pas retire, je crois que ça décale juste la date de, mais dans mon cas où je savais à quelle date je prenais le travail suivant, ça m’a juste bouffé le mois d’indemnités que j’aurais voulu avoir en inter-contrat ). Je trouve toujours que le système de chômage en France est un pur scandale qui considère par défaut les chômeurs comme des parasites, il y a urgence à changer ça, et pas dans le sens préconisé par la clique au pouvoir.

Globalement, j’attends de me faire des amis/relations dans cette ville pour commencer à en profiter (pour le moment je profite surtout d’un setup correct pour gavisionner des séries dans ma chambre). Je pense que la région a du potentiel pour y être posé un petit temps, mais il faut voir ce que ça donnera côté travail et côté relation avec OC : Grenoble-Pau c’est pas le trajet le plus pratique du monde, y’a probablement un moment où l’on va vouloir se rapprocher, et faut voir comment se feront les arbitrages (Cabinet de Conseil a des bureaux à Grenoble, donc le mouvement pourrait se faire dans ce sens comme dans l’autre, indépendamment de la poursuite ou non des relations professionnelles avec eux).

Église Saint-Martin au couchant
Coucher de soleil sur la ville (et au loin les collines contrefort des Pyrénées)
Un bras de levier pour soulever le monde (ou décoincer un shimano)

Bâtiment abandonné

Grand bâtiment abandonné dans Pau même. Exploré avec Léa là aussi.
Immeuble de logements, qui a visiblement connu un incendie (et des squats).

TW : squelette d’animal sur la dernière photo

Vue sur plusieurs étages.
Peinture bleue et carrelage, sommier poussiereux
Papier peint d’époque
Arche bleue
Trou dans le plafond
Baignoire
Chambre bleue
Électronique fondue.
Passage de planche (probablement rajoutées pendant les travaux de rajout d’un toit post-incendie pour éviter que l’eau ne détruise ce que l’incendie avait laissé.
Fenêtre et volet
Scène de théâtre
NRV sur papier peint
Landau
Ateliers au rez-de chaussée
Vitacier
Porte dégondée au grenier
Cheminée comblée

Continuer la lecture de Bâtiment abandonné