Quinze Promenades Sociologiques, des Pinçon-Charlot

Un livre décrivant 15 itinéraires pédestres dans les quartiers parisiens, en analysant avec un angle sociologique l’espace, le bâti, l’histoire des lieux, les populations, les activités. C’est intéressant mais je suis assez dubitatif surle fait que le texte imprimé était la bonne forme pour cet exercice. Les photos d’illustration sont petites et en noir et plan, on a parfois du mal à comprendre le sens de la marche sur la carte au début de chaque chapitre. Je pense qu’un hypertexte aurait été plus adapté.

The Last Days of New Paris, de China Miéville

Une novella se déroulant dans un Paris alternatif en 1950. Un Paris isolé du reste du monde par les forces d’Occupation nazies, qui veulent à tout prix éviter que les manifestations incarnés des œuvres surréalistes qui ont envahi Paris en 41 ne contaminent le reste du monde… C’est court mais c’est dense à lire en anglais parce que la prose de Miéville n’est pas aisée et que c’est bourré de références surréalistes. C’est sympa et carrément original.

Soonish, de Zach et Kelly Weinersmith

Un livre de vulgarisation scientifique. Qui parle de domaines (médecine, exploration spatiale, construction) où des technologies pas encore là pourraient changer pas mal de choses à notre mode de vie. C’est intéressant et plutôt bien vulgarisé, avec la bonne dose d’humour. J’ai quand même trouvé les chapitre un peu inégaux (ce qui peut être dû au fait que les technologies futures présentées, quoi que toutes réalistes, n’en soient pas aux même stades de développement). Et à mon grand dam, je n’ai pas trouvé que les illustrations de Zach Weinersmith apportent beaucoup au livre, les blagues insérées dans le texte (ou en note de bas de page) fonctionnant mieux.

Street-art biarrot

Promenade avec OC dans Biarritz pour retrouver du street-art aperçu en passant en bus le premier jour. C’était assez pluvieux et sombre mais on a fini par trouver ce que l’on cherchait. On n’est pas rentrés dans l’entrepôt lui-même parce que ça avait pas l’air ultra-stable.

Intérieur de l’entrepôt
Intérieur de l’entrepôt, autre mur
Blason biarrot
Flou touristique (usine)

Stranger Things, des frères Duffer

Une série qui se déroule dans une petite ville tranquille rurale américaine ou des événements mystérieux se déroulent, liés au laboratoire fédéral à la limite de la commune.

Deux saisons sont sorties, que j’ai regardé chacune au moment de sa parution, en compagnie d’OC. C’est sympa à regarder, l’esthétique est belle, la bande-son (aussi bien les morceaux instrumentaux originaux que la musique de l’époque) est super. Après l’histoire n’est pas ultra-originale. J’ai trouvé que la saison 2 étendait bien les thèmes développés dans la 1 et réussissait à proposer une suite cohérente, mais je suis un peu septique sur la possibilité de continuer comme ça encore longtemps. On sent des failles de scénario qui s’agrandissent, des personnages qui se comportent de façon stupide juste parce que ça permet de faire avancer l’histoire notamment.

Randonnée littorale

Randonnée le long de la côte entre Bidart et Biarritz. Des plages, des falaises, de la ville, beaucoup de lacets entre le bord de mer et le chemin en haut de la falaise.

Rochers, sable, océan. La classique.
Cairn et failles
Skull
Graffitin’ Gator

Fresques
Plage et falaise
Zone dangereuse, accès interdit.
Colibri
Nuage et rais de lumière

Biarritz

Nouveau séjour à Biarritz. Du street art installé cet été, des couchers de soleil, (du temps gris maintenant pour mettre en ligne).

Le vieux port au coucher.
Squelette de baleine par OUST
Murs et bancs, par Nils Inne (2016) (c’est un espace public, mais on dirait une petite chapelle comme ça)
Coucher de soleil et Pyrénées espagnoles
Rocher et manoir
Rocher et mer
Rocher de la Vierge
Manoir
Neptunus
Mera
Gaia

Vongozero, de Yana Vagner

Un roman de science-fiction post-apocalyptique russe. Une épidémie ravage le monde. Une petite bande de banlieusard moscovites tente de rejoindre un lac perdu dans le Grand Nord qu’ils espèrent assez isolé pour pouvoir survivre.

Comme c’est de la littérature russe, tout le monde boit comme un trou. C’est intéressant parce que leurs plus gros problèmes c’est les autres humains (classique) et le froid/la neige. C’est assez sombre, mais ça change de la SF américaine, c’est cool. Après c’est sympa mais pas incroyable, assez terre à terre dans la description du road-trip. Je lirai bien le tome 2 (une fois qu’ils sont arrivés au lac) si j’arrive à le trouver en poche